ROH All Star Extravaganza V – 03/08/2013

ROHAllStarExtravaganzaV

Toujours rien de neuf sur ROH TV cette semaine, donc on continue à reprendre notre retard avec All Star Extravaganza V. Juste pour info, j’ai terminé cette review avant d’écrire mes premières impressions sur Death Before Dishonor, donc la review paraîtra peut-être un peu « datée ».

Générique

On est à Toronto au Canada. Kevin Kelly et Nigel McGuinness sont aux commentaires.

Lors des entrées, Kelly lèche les boules de Nigel en disant que le programme est génial. Nigel mentionne KUSHIDA qui est un ancien champion par équipes avec Alex Shelley à New Japan.

1. Adam Page vs. KUSHIDA

Un truc qui m’a amusé lors de la poignée de main : Page tend sa main vers KUSHIDA qui ne sait pas trop quoi faire jusqu’au moment où Todd Sinclair fait signe que c’est une poignée de main.

Un bon opener, mais rien de vraiment mémorable et un peu du gâchis je trouve. Le programme était déjà blindé en gros matchs et la présence de KUSHIDA n’était pas nécessaire, sauf pour donner quelque chose à faire à Page. Bref, l’action était parfois un peu lente à mon goût et à certains moments, j’ai eu l’impression que ça ne collait pas parfaitement entre les deux. KUSHIDA avec un « Corkscrew » de la troisième corde pour la victoire. 8:25, Page est encore assez inexpérimenté, mais il s’est bien débrouillé contre un « vétéran » (30 ans). **1/2

Le public ne semble pas grandiose après ce premier match. Assez peu de bruit, ce qui fait qu’on entend souvent les commentaires débiles des spectateurs.

2. Silas Young vs. Tommaso Ciampa – Match du premier tour du tournoi pour le titre de champion du monde

Young engueule tout ceux qui sont sur sa route et s’énerve sur les serpentins lancés sur le ring.

Même match que lors de Reclamation Night 2 : un duel bien violent entre deux cogneurs. Ciampa remporte le match après Project Ciampa. 10:55, très bon match entre les deux et pas de finish à la con cette fois-ci. ***1/2

3. Michael Bennett (avec Maria Kanellis) vs. BJ Whitmer – Match du premier tour du tournoi pour le titre de champion du monde

Et voilà ce fameux match. Honnêtement, cette rivalité ne m’a jamais passionné et ce troisième match était de loin le moins bon du lot. A un moment, Maria laisse une de ses chaussures sur le bord du ring mais Nigel la remarque avant que Bennett n’ait eu le temps de la prendre. L’arbitre renvoie Maria du bord du ring et Nigel s’occupe lui-même de la ramener vers les coulisses. Le match est arrêté après un horrible piledriver de Bennett sur le bord du ring et Whitmer est incapable de continuer. 10:06, au-delà de ce botch, le match était juste potable. *1/2

Après le match, aucune explication n’est donnée ni rien. Bennett passe au deuxième tour vu que Whitmer est sur la touche pour un certain temps.

4. Matt Taven (avec Truth Martini et les Hoopla Hotties) vs. Roderick Strong – Match du premier tour du tournoi pour le titre de champion du monde

Comme d’habitude, Taven arrive avec sa clique dans l’indifférence la plus totale du public… Avant le début du match, Nigel demande à Scarlett de le rejoindre à la table des commentateurs vu qu’elle n’a pas de licence et ne devrait même pas être là. Déjà avant le son de la cloche, il faut que Taven passe au second plan, bravo RoH…

Comme trop souvent dans les matchs de Taven, House of Truth est beaucoup trop présent et de nouveau, Taven et le match passent quasi au second plan. Scarlett essaie tant bien que mal de soudoyer Nigel avec diverses propositions pendant que Seleziya et Truth se mêlent du match dès que possible. A un moment, Truth se prend un coup de botte de son poulain après que Nigel en ait eu assez.

Vous voyez, c’est pour ça que je déteste la manière dont Taven est booké : le match devient presque accessoire par rapport aux interférences. Bref, un très bon match entre les deux et contrairement au match contre Steen à Reclamation Night 2, Taven a été booké pour être un solide adversaire et pas un jobber de luxe. Dommage qu’il ne gagne pas car il avait (et a toujours) besoin d’une grosse victoire pour s’affirmer et sur ce qu’il a montré sur ce match, ça n’aurait pas été usurpé. 13:08, Strong passe et ça m’est égal pour être franc. ***1/2

5. Paul London vs. Michael Elgin – Match du premier tour du tournoi pour le titre de champion du monde

Elgin fait de nouveau cette souplesse interminable pendant près de quarante secondes. Ca tue le temps et ça plait aussi au public je suppose, mais est-ce vraiment nécessaire de la faire aussi souvent ? Grrr, Kelly n’arrête pas de répéter qu’Elgin est le grand favori du tournoi et ça m’énerve.

Bref, un super match avec beaucoup d’intensité et de grosses séquences offensives. Les cinq dernières minutes étaient juste géniales. 19:58, le meilleur match jusqu’ici. ****

6. Adrenaline Rush (ACH et Tadarius Thomas) vs. The Young Bucks (Matt et Nick Jackson) vs. C&C Wrestle Factory (Caprice Coleman et Cedric Alexander)

Nigel n’est plus à la table des commentateurs (je suppose pour prendre des nouvelles de Whitmer) et RD Evans le remplace pour ce match.

Comme prévu, un énorme spotfest entre ces trois équipes. Adrenaline Rush arrache la victoire en faisant le tombé sur Alexander. 10:57, un match agréable à suivre. ***1/2

7. Brian Kendrick vs. Kevin Steen – Match du premier tour du tournoi pour le titre de champion du monde

Nigel est revenu et effectivement, il est allé prendre des nouvelles de Whitmer. Il dit que Whitmer avait perdu ses sensations pendant quelques instants mais qu’il les a retrouvé assez vite et que Whitmer est hors de danger.

Franchement, je déteste Steen à l’heure actuelle. La première moitié du match est lente à crever avec Kendrick qui passe deux plombes à l’extérieur du ring et Steen qui fait mumuse. La suite est à peine meilleure avec Steen qui no-sell la moitié des prises de Kendrick (y compris un coup bas…) et semble se foutre totalement de la qualité du match. Kendrick abandonne sur un sharpshooter. 12:50, Steen se qualifie pour le deuxième tour et je me demande bien pourquoi vu son manque évident de motivation. *

8. Adam Cole vs. Jay Lethal – Match du deuxième tour du tournoi pour le titre de champion du monde

Un très bon match des deux, mais l’évolution de Cole se fait vraiment de manière aléatoire. A un moment, il fait semblant d’être KO et en profite pour reprendre l’avantage sur Lethal, mais c’est vraiment la seule séquence où Cole se comporte comme un heel. Si on compare ça aux matchs contre Mark Briscoe et Whitmer, c’est un peu maigre alors que l’adversaire était plus indiqué pour continuer le « face heel turn ». 16:42, Cole est dans le dernier carré, comme tout le monde s’y attendait. ***1/2

Promo de London. En gros, il vante les qualités d’Elgin et dit qu’on le reverra bientôt. Suis-je le seul à trouver qu’il tease un peu trop une finale Cole-Elgin (que beaucoup voient venir) avec Cole qui deviendrait enfin un heel pour arriver à ses fins ?

9. American Wolves (Davey Richards et Eddie Edwards) vs. Forever Hooligans (c) (Alex Koslov et Rocky Romero) – Match pour les titres par équipes

Un super match entre ces deux équipes, mais son déroulement m’a un peu décontenancé. Les Hooligans étaient les heels au début du match pendant que les Wolves étaient babyfaces. Ces alignements ont changé tout au long du match et Davey a passé son temps à s’engueuler avec le public, ce qui n’a pas aidé. Les Wolves récupèrent les titres. 26:38, un nouveau changement de champions une semaine après que les Hooligans aient arraché les titres à reDRagon. ****

Conclusions

Un show solide de Ring of Honor. Quelques matchs sont assez oubliables mais de manière générale, ASE V a tenu toutes ses promesses.

Note finale : 8,5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.