WSU An Ultraviolent Affair – 09/02/2013

WSUAnUltraviolentAffair

Premier show de 2013 avec Jessicka Havok qui défendra son titre contre Athena pendant que Mercedes Martinez et LuFisto voudront en finir avec leur rivalité. Il est à noter qu’un nombre assez important de femmes ne sont pas présentes à ce show car bloquées par la neige (Allysin Kay, Sassy Stephanie, Marti Belle, Lexxus, Tina San Antonio et Nikki Addams).

Apparemment, il y a une espèce de rivalité entre WSU et CZW (le show a lieu dans l’antre de cette promotion), mais c’est pas vraiment bien expliqué pour être franc.

Nevaeh vs. Jessie Brooks (avec Sammy Geodollno) – *

Premier match de Nevaeh pour WSU. On la retrouve dans les autres promotions féminines et plus particulièrement Shimmer.

Apparemment, Brooks a accepté la proposition de Geodollno… for some reason. Mon dieu cette tronche qu’elle tire, je sais pas si elle essaie d’être badass ou quoi, mais ça ne fonctionne pas du tout.

Wow, c’était vraiment pas bon du tout. Brooks semblait complètement à côté de la plaque et l’action était très lente et décousue.

Christina Von Eerie vs. Kimber Lee (avec Annie Social) – ***

C’est également le premier match de Von Eerie et elle aussi, on la voit regulièrement à Shimmer.

Pourquoi est-ce que tout le monde se crache dessus dans ce match ? Elles ont trop de salive ou quoi ? Plus sérieusement, un bon petit match entre Von Eerie la heel et Lee la babyface.

Veda Scott vs. Niya avec Jana comme arbitre – ***1/2

De nouveau, celle qui gagne ce match remporte sa place dans le roster de WSU. Premier match pour Scott qui est également une régulière à Shimmer et AIW + la manager de RD Evans à ROH.

Est-ce que j’ai déjà dit à quel point j’adorais heel Veda ? Ses mimiques et son jeu d’actrice excellent dès qu’elle doit jouer la méchante. Un très bon match même si le finish laisse à désirer : Veda fait le tombé de 3 sur Niya alors que cette dernière a la jambe sur la première corde. Accessoirement, vraiment public ? Tu chantes « You fucked up » pour deux botches insignifiants ici mais pas pour l’opener pourri où les erreurs étaient dix fois plus visibles ?

Après-match – Excellent

Niya s’engueule avec Jana qui dit qu’elle a vu la jambe de Niya sur la corde après le compte et au moins, ça explique pourquoi Scott s’est barrée en quatrième vitesse après le tombé. Après ça, Niya est en pleurs et montre à quel point elle est déçue.

Kalamity vs. Cherry Bomb – ****

Cherry Bomb, premier match, aussi et surtout à Shimmer. En revanche, dernier match pour Kalamity.

Ma note est sans doute un peu élevée, mais ce match était juste un cran supérieur au précédent. Cherry Bomb était sublime dans son rôle de heel hystérique qui engueule tout le monde et utilise toutes les tactiques possibles et imaginables pour arriver à ses fins. Kalamity n’a pas eu grand chose à faire pour avoir le public derrière elle à part démolir Cherry lors d’un solide match.

Haha, Cherry Bomb continue son numéro de diva à sa sortie du ring, elle est géniale.

Promo de Chris Dickinson – Que fait-il là ?

Il demande au public s’ils veulent voir quelqu’un lui embrasser le cul, puis il s’engueule avec un spectateur qui n’a pas envie de voir ça. La musique de Addy Starr démarre, ce qui nous amène à…

Chris Dickinson vs. Addy Starr – **1/2

Premier match de Dickinson qui est là parce que… j’en sais rien en fait. Le match est un Beyond Wrestling Showcase « Kiss my ass » match et je pense que je n’ai pas besoin d’expliquer ce que devra faire le perdant.

J’avoue que j’étais un peu perplexe au début du match, mais ça a bien fonctionné pour montrer à quel point Starr était une babyface courageuse et battante malgré la violence de plus en plus grande de Dickinson. Sérieusement, ce powerbomb était ridiculement violent et pas parce qu’une femme en était la victime.

Après-match – Était-ce vraiment nécessaire ?

Dickinson CONTINUE SON ASSAUT SUR STARR parce qu’il a dû tricher pour gagner et qu’il n’est pas content je suppose. Alors que Starr est à terre, Dickinson baisse son maillot et s’assied brièvement sur le visage de Starr. Un peu limite pour être franc, même si je comprends l’intention.

Jessicka Havok (c) vs. Athena – ****1/2

Apparemment, Athena est championne de la télé à la ACW et a amené sa ceinture avec elle.

Ces filles ont bouffé du lion ce soir-là, c’est au tour d’Havok de faire un peu de trash talk avec Athena, le public et l’arbitre. C’était superbe tout simplement. Le match a eu du temps, l’action était fluide, le trash talk d’Havok était parfait et l’Air Raid Crash de la deuxième corde était brutal et un finish parfait pour ce match.

LuFisto vs. Mercedes Martinez – ****

C’est un rematch de Full Steam Ahead avec comme carotte la place de challenger #1 au titre d’Havok et comme stipulation que le tombé peut arriver n’importe où. J’avais trouvé le premier match plutôt décevant, voyons ce qu’il en est maintenant.

Vous voyez, elle est là la différence avec le premier match : il y avait assez de matière pour un long match ici. Les deux sont parties tout autour du ring et du terrain de hockey pour se battre, elles ont également sorti tables et chaises et pour faire simple, le match ne m’a jamais paru ennuyeux parce que c’était plus varié qu’à Full Steam Ahead où c’était la même séquence encore et encore et encore (quelques prises sur le ring, puis baston à l’extérieur, puis quelques prises sur le ring, et ainsi de suite pendant trente longues minutes). Solide effort des deux femmes et LuFisto sort gagnante après un Burning Hammer sur Martinez à travers une table.

Après-match – Excellent

LuFisto tend la main à Mercedes qui accepte la poignée de main et une accolade suit. Tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu’au moment où Martinez attaque LuFisto par derrière. Elle continue son attaque avec une chaise mais Kalamity vient faire le sauvetage. Pas grand chose sortira de tout ça vu que c’était également le dernier match de Martinez à WSU, mais LuFisto est babyface désormais ce… qui me semblait déjà être le cas pour être franc.

Conclusions

Pour un show qui a vu l’absence d’Allysin Kay, Sassy Stephanie, Marti Belle, Lexxus, Tina San Antonio et Nikki Addams à cause de la neige et dont le programme a dû être modifié en conséquence le jour même, WSU a produit son meilleur show de la nouvelle ère jusqu’ici (Mutiny inclus). En dehors de l’opener qui était décevant à plus d’un titre, le reste du show était superbe et la qualité n’a fait que monter au fur et à mesure des matchs. Les nouvelles têtes continuent à arriver et ce sont définitivement des upgrades par rapport aux filles présentes à Full Steam Ahead quelques mois plus tôt.

Bref, two thumbs up pour An Ultraviolent Affair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.