Aujourd’hui, j’ai été voir mon premier show de catch

WWEWrestlemaniaRevenge

Il y a quelques semaines d’ici, je cherchais des fédérations locales de catch, histoire d’aller voir un show dans un futur proche. Ces recherches m’ont amené à un house show de la WWE qui se déroulait ce 22 mai au Country Hall. Comme je suis un peu con sur les bords, j’ai acheté une place et nous y voilà. L’an dernier, j’avais pensé refaire un trip à Londres pour aller voir TNA lors de la tournée britannique de ce début 2014, mais les bonnes places étaient déjà parties et j’avais laissé tomber l’idée. Bref, qu’est-ce qu’un gars qui se fiche totalement de la WWE et regarde 40.000 autres fédérations a pensé de ce show ? Let’s go.

J’avoue que je me demandais combien de personnes il y aurait à ce show. Pas plus tard que hier, on pouvait encore acheter des places près du ring, donc j’étais un peu sceptique. Le Country Hall était très bien rempli et même s’il y avait quelques places de libre ici et là (dont les deux à côté de moi), je pense que c’était pas loin d’être sold-out. Il y avait un stand merchandising avec des t-shirts , répliques de l’horrible ceinture de champion de monde et broutilles diverses. J’aurais bien pris 2-3 t-shirts s’il y avait eu plus grand que… XL. Enfin soit, peu importe.

La scène avait une bonne gueule. Ce n’est pas Raw bien sûr, mais c’est loin de faire cheap. Un peu déçu de l’absence de pyros cela dit.

Puis vient le show et… c’est là que ça devient intéressant. Je vais pas noter ces matchs, juste donner mon avis.

Cody Rhodes, Goldust, The Miz et Big E vs. Justin Gabriel, Titus O’Neal, Tyson Kidd et Jack Swagger (avec Zeb Coulter)

En gros, des jobbers et des gars en perte de vitesse. Un bon pop pour Cody, Goldust et Big E. C’était correct avec quelques spots ici et là de Big E et les Rhodes, mais ça m’a paru terriblement long pour être franc. Les babyfaces gagnent parce qu’ils sont dix crans au-dessus des heels.

Zack Ryder vs. Rusev (avec Lana)

Même de loin, Lana est juste superbe. Étonnamment, le match a duré plus de deux minutes, même si Ryder s’est fait démolir 95% du temps. Rusev est un tank, mais assez agile pour quelqu’un de sa stature. Dommage que ce gimmick semble sortir d’un autre temps et qu’avec un peu de chance, il finira comme Ryback à jobber pour Super Cena et tomber dans l’oubli.

Après le match, Rusev remonte sur le ring et refait l’Accolade sur Ryder jusqu’au moment où Lana lui dit que ça suffit. Une femme à poigne, j’aime beaucoup je dois dire 😳

Natalya vs. Tamina Snuka vs. Paige (c)

Bon pop pour Natalya et Paige, les criquets n’étaient pas loin pour Snuka. Comme beaucoup trop de three way, on a eu droit au fameux « une personne au sol ou à l’extérieur et les deux autres se battent » et… pourquoi est-ce que Paige est aussi souvent au sol ? Tu parles d’une championne… Bref, elle conserve son titre en sortant son finisher de nulle part sur Snuka, ce qui semble être la routine pour Paige d’après ce que je lis. C’est une très belle fille et elle est probablement meilleure que le 3/4 des autres divas (c’est la fille de Saraya Knight après tout), mais pourquoi en faire une championne aussi faible au juste ?

Kane vs. Big Show

Nostalgia pop pour les deux. C’est un Last Man Standing et… c’était vraiment pénible. Le match peut se résumer ainsi : X fait quelques coup/prises sur X, Y est au sol et Charles Robinson compte, puis Y se relève et on repart de plus belle. Qu’on se comprenne bien, je n’attendais pas un spotfest dynamique de deux quarantenaires qui font plus de deux mètres et 140kg, mais c’était lent à mourir et si ce n’était pas KANE et BIG SHOW sur le ring, les gens se seraient endormis. Show gagne après avoir fait passer Kane à travers une table et ce dernier est incapable de se relever avant le compte de dix.

Après le match, Kane s’apprête à faire un chokeslam sur Robinson et un autre arbitre, puis Brad Maddox (je crois du moins) arrive pour stopper Kane, mais c’est lui qui se mange le chokeslam à la place.

Intermission, puis…

Fandango & Layla vs. Santino Marella & Emma

Ce match était juste « là » et j’en ai pratiquement aucun souvenir en fait. Santino et Emma gagnent en faisant le tombé simultanément sur Fandango et Layla.

Rob Van Dam vs. Bad News Barrett (c)

Pat Patterson vient faire la présentation de ce match en tant que premier champion intercontinental et Hall of Famer (et il est québecois, ce qui aide aussi lors d’un triptyque francophone Orchies-Liège-Strasbourg). Barrett nous annonce sa mauvaise nouvelle du jour et envoie chier Patterson parce que c’est lui que les gens sont venus voir.

Van Dam n’est certes plus tout jeune lui non plus, mais il est toujours capable de faire de bonnes prestations et c’était le cas ici. Barrett est un bon heel même s’il n’ a rien fait qui sortait de l’ordinaire ici. Il conserve son titre sur un roll-up.

Après le match, BNB semble partir, mais il revient sur le ring pour attaquer Van Dam. Ce dernier parvient à l’éviter et RVD fait son frog splash sur Barrett pour prendre sa revanche.

Randy Orton, Ryback et Curtis Axel vs. The Shield (Dean Ambrose, Roman Reigns et Seth Rollins)

Gros pop pour Orton et Shield, RybAxel en revanche…

Match de la soirée tout simplement. Reigns fait le tombé sur Ryback et le public explose.

Conclusions

Je vais être franc, ce ne sera probablement pas un souvenir inoubliable dans mon esprit. Évidemment, je n’attendais pas un truc épique dans un house show, mais j’espérais un peu mieux que ça. Le fait de ne pas être un fan de la WWE n’a probablement pas aidé non plus pour apprécier ce show à sa juste valeur. Est-ce que je retenterais l’expérience si l’occasion se présentait à nouveau ? Peut-être, mais je pense que je prendrais plus mon pied à un Impact car au moins, c’est une fédération qui m’intéresse et je sais qui fait quoi (peut-être moins maintenant vu le bordel ambiant, mais ce n’est pas le sujet ici). Bref, un troisième voyage à Londres me plairait bien 🙂

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *