ROH Future of Honor 1 – 18/04/2014

ROHFOH1

Kevin Kelly et VEDA SCOTT expliquent rapidement le but du show et qu’ils espèrent voir les talents de demain de ROH. Pour être un peu plus clair, Future of Honor n’est que la prolongation de Pro Wrestling Respect/Wrestling Is Respect qui servait de promotion de développement pour les recrues du ROH Dojo.

Zizou Middoux vs. Ethan Page – ***

Les deux ne sont pas des inconnus du public de ROH. Middoux a eu quelques matchs l’été dernier avec Mike Sydal sous le nom de #Partyboys, mais ça n’a duré que quelques semaines et Middoux avait disparu de la circulation depuis lors. Page avait participé à un match par équipe en automne avec son partenaire Josh Alexander, mais ils ne sont revenus que depuis peu à cause d’une soi-disant histoire de visa qui n’est pas très crédible. Je pense plutôt que ROH n’a pas envie d’avoir deux Page et deux Alexander dans le roster et qu’ils ont laissé le temps à Page et Alexander de changer leur nom le plus « naturellement » possible.

Rien à dire, un bon match entre ces deux hommes et Middoux a bien progressé depuis sa dernière apparition l’an dernier.

Moose & Stokely Hathaway vs. Brutal Burgers (« Brutal » Bob Evans et Cheeseburger) – **1/2

Hathaway n’est autre que Ramon, le gars qui tient les pancartes du #TheNewStreak en compagnie de RD Evans et Veda. Moose est un ancien joueur de foot américain qui s’est reconverti dans le catch.

Avant le match, Hathaway fait une promo difficilement compréhensible où j’ai juste compris que lui et Moose étaient une force dominante ou un truc ainsi. J’adore comme Veda nie connaitre Hathaway/Ramon. L’histoire ici était que Hathaway est un enfoiré et Moose un gentil « géant » qui n’étaient pas vraiment sur la même longueur d’onde. Au final, Moose fait le spear sur Hathaway sans le faire exprès et Brutal Burgers n’a plus qu’à faire leur finition sur lui pour la victoire.

Après le match, Moose est en position pour faire un deuxième spear sur Hathaway, mais il se ravise et Hathaway s’écroule dans ses bras.

Mandy Leon vs. Jenny Rose – ***

C’est le premier match de la carrière de Leon qui est une catcheuse du ROH Dojo. Rose semble avoir coupé les ponts avec le Japon pour se focaliser sur sa carrière US.

C’est tellement bizarre d’entendre « vétéran » quand Kelly parle de Rose qui, pour rappel, n’a que 22 ans. Pour un premier match, c’était incroyablement bon de la part de Leon. Il y a encore du travail bien sûr, mais elle a montré qu’il faudra compter sur elle dans les années à venir.

Après le match, Veda prend le micro des mains de Larry Mercer et commence à engueuler le public parce qu’ils applaudissent Mandy qui vient de perdre. Elle demande à Rose pourquoi elle a serré la main de Leon alors que cette dernière lui a mis une gifle pendant le match. Rose reprend la main de Leon, lui fait une corde à linge et repart avec Scott. Au moins, ROH est plus concret que WSU pour ce qui est d’un heel turn de Rose.

Jay Diesel vs. Jay Lethal – ***

La seule fois où j’ai vu Diesel était lors de Wrestling Is Respect 4 et il ne m’avait pas laissé une grande impression. Le titre de Lethal n’est pas en jeu vu que ce match est un Proving Ground, ce qui a du sens pour une fois.

À un moment, Lethal prend sa ceinture mais Sinclair voit ça et lui reprend très rapidement. Pendant que Sinclair passe la ceinture à Mercer au bord du ring, Diesel tient Lethal pour un tombé de quatre ou cinq, mais Sinclair arrive trop tard et ne compte que deux. Lethal fait ensuite le Lethal Injection pour la victoire avec un grand sourire moqueur.

Ken Phoenix, Sam Shields et Tim Donst vs. Jimmy Nutts, Nick Blackwell et Vinny Marseglia – ***1/2

Blackwell est un autre catcheur du ROH Dojo. Phoenix a été entrainé par Lance Storm apparemment. Nutts traine dans de petites fédérations, tout comme Marseglia et Shields. Donst est de loin le plus gros poisson du lot avec un long passage à CHIKARA entre 2007 et 2013 et en étant un régulier à AIW.

Veda est de retour pour ce match. Un très bon trios match et tout le monde a eu le temps de montrer ses qualités.

Kongo vs. Psycho Mike – **1/2

Kongo est un gros lard avec un gimmick de « sauvage » qu’on a déjà vu dans deux matchs avant ça et Mike Rollins est un canadien qui traine dans tout un tas de petites fédérations.

Bob Evans a pris la place de Veda aux commentaires après qu’elle soit partie lorsque Kelly lui a demandé ce qu’il lui a pris lors du match Leon-Rose. Un match correct entre les deux. Psycho m’a laissé la meilleure impression et de loin, Kongo de son côté devrait perdre 30-35 kilos au minimum avant d’avoir une quelconque chance à ROH parce qu’il est incapable de faire son finisher comme il faut à l’heure actuelle.

Team Benchmark (Bill Daly et Will Ferrara) vs. The Briscoes (Jay et Mark Briscoe) (avec Cousin Jethro) – ***1/2

Veda est de retour une nouvelle fois. Team Benchmark a déjà eu quelques matchs avant ça et Daly était dans le Top Prospect Tournament au début de l’année, mais il avait déclaré forfait parce qu’il était « blessé ».

Un très bon match par équipe et Team Benchmark ne serait pas un mauvais choix pour la division par équipe.

Delirious vs. Adam Cole (c) – ***1/2

Delirious est… comprehensible pour une fois ? Un très bon match qui aurait pu être meilleur s’il avait été cinq minutes plus court. Je comprends pas pourquoi Delirious continue à se booker dans des matchs de 15-20 minutes alors qu’il ne sait plus tenir la distance et qu’ici, personne ne croyait qu’il avait une chance contre Cole.

Après le match, Cole tend sa main pour le Code of Honor et Delirious accepte, puis Cole l’attaque et Delirious parvient à faire fuir Cole. Il a oublié sa ceinture et revient sur le ring pour la reprendre des mains de Delirious. Mark Briscoe arrive à la rescousse et fait partir Cole pour de bon.

Conclusions

Un bon show du début à la fin de la part de ROH, même si aucun match n’est vraiment indispensable. Quelques catcheurs intéressants dans le lot (Middoux, Page, Leon, Rose, Diesel, Donst, Psycho Mike, Team Benchmark) et paradoxalement, seul Moose a signé un contrat jusqu’ici (+ peut-être Middoux d’après l’un de ses tweets). Accessoirement, c’était rafraichissant d’avoir un show qui n’était pas rempli de spot-fests et trucs ridicules pour une fois, ce qui devient assez rare à ROH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.