ROH Death Before Dishonor XI – 20/09/2013

ROHDeathBeforeDishonorXI

Un show que j’avais eu l’occasion de « voir » en direct en septembre dernier, mais que je n’avais pas eu l’occasion de voir dans son intégralité à cause d’un stream qui avait rendu l’âme dans sa deuxième partie.

Package vidéo retraçant les évènements depuis BITW – Excellent

On retrouve Nigel et Kelly qui discutent du tournoi et des matchs à venir lorsque Jay Briscoe fait son apparition avec la ceinture de champion du monde.

Promo de Jay Briscoe – Excellent

Il rappelle son parcours à ROH (il était dans le tout premier show de la promotion après tout), enguirlande Nigel parce qu’il a pu garder son titre à l’époque malgré un biceps déchiré et dit que cette situation craint. Il annonce qu’il remettra son titre au vainqueur du tournoi que s’il gagne son match dans les règles de l’art. Le public chante « No, No, No » et Jay dit que quand les médecins lui donneront enfin le feu vert, il fera tout pour reconquérir son titre.

Silas Young vs. Jay Lethal – ***

Un bon match qui aura gardé le public éveillé pour la suite et donné une victoire à Lethal avant d’affronter Taven (c’était encore un duel intéressant à l’époque) pour le titre de la télé lors de l’enregistrement du lendemain.

Package vidéo avec Cole et Ciampa – Excellent

Adam Cole vs. Tommaso Ciampa – ***1/2

Première demi-finale du tournoi. Pourquoi est-ce que Kelly mentionne que Ciampa se marie le lendemain au juste ? À part donner le résultat du match avant même qu’il ne commence (je rappelle qu’il y avait un enregistrement télé le jour suivant), je vois pas ce que ça amène.

Un peu moins bon que dans mon souvenir. Ciampa s’est déchainé sur Cole pendant que ce dernier s’est concentré sur le genou de Ciampa et c’était un duel intense et physique, mais pourquoi est-ce que Cole ne gagne pas sur la prise en quatre avec Ciampa qui s’évanouit de douleur au lieu de l’assommer à coups de pied ? Comme souvent, ce finish ne colle pas avec l’histoire racontée pendant le match et j’avoue que ça me dérange un peu.

Package vidéo avec Elgin et Steen – Très bon

Michael Elgin vs. Kevin Steen – **1/2

Deuxième demi-finale et j’avais trouvé ce match très décevant lors du direct.

C’est assez frappant de voir à quel point Steen a maigri depuis ce show. Un match lent et ennuyeux où on sentait que les deux ne savaient pas quoi faire de neuf et se sont mollement mis sur la tronche pendant dix bonnes minutes. Le finish était correct avec Elgin qui gagne grâce au Crossface et Steen qui ne parvenait plus à faire correctement ses deux prises de finition à cause de son bras, ce qui ne l’a pas empêché de faire plusieurs souplesses sur Elgin comme si de rien n’était… La finale sera donc Cole contre Elgin à la surprise d’absolument personne.

Package vidéo avec le « Summer of Tag Teams » – Très bon

Quand je revois tout ça aujourd’hui, je me demande vraiment ce qu’aura apporté cette storyline en dehors de quelques « gros » matchs pendant l’été 2013. Au final, on a la même équipe championne (reDRagon) et les équipes derrière eux n’y ont rien gagné et vont toutes disparaitre au cours des mois suivants (American Wolves, C&C Wrestle Factory, Adrenaline Rush et Outlaw Inc.).

The American Wolves (Davey Richards et Eddie Edwards) vs. Forever Hooligans (c) (Alex Koslov et Rocky Romero) – **1/2

Ce coup-ci, ce sont les ceintures par équipe junior de la NJPW qui sont en jeu. Avant le match, Koslov prend le micro et commence à chanter l’hymne national russe, ce à quoi le public répond par des « USA, USA ». Davey fait le crétin derrière les Hooligans.

Je déteste cette séquence des Hooligans avec les cinquante cordes à linge et les deux qui « font la paix » à la fin… Si ce n’était que de temps en temps, ça irait encore, mais ils font cette séquence pratiquement à CHAQUE MATCH. Même chose quand Koslov sort sa chapka et se met à danser en mettant des coups de pied à son adversaire. Comme Elgin-Steen plus tôt, on a deux équipes qui ne savent pas quoi faire et même si le match était loin d’être mauvais, c’était juste une pâle copie de leur match à All-Star Extravaganza V quelques semaines plus tôt.

On revient après l’intermission et voici Veda Scott et RD Evans pour une promo.

Promo de Veda et Evans – Bon

Veda annonce que QT Marshall ne sera pas présent ce soir pendant que le public chante « Shut the fuck up ». Elle dit qu’Evans a été attaqué sauvagement par Homicide et Kingston à Manhattan Mayhem V et prévient Nigel qu’il paiera pour ça. Evans prend le micro et dit que l’injustice envers lui à ROH ne cesse de croître mais que ça ne le fera pas partir pour autant. Il ne quittera pas le ring tant qu’il n’aura pas reçu réparation pour cette injustice et voici Adam Page.

Page dit que le public et lui se foutent pas mal des problèmes d’Evans mais que si Evans a tellement envie de se battre, pourquoi pas contre lui maintenant ? Page appelle un arbitre et Evans tente de l’attaquer par derrière, ce qui nous amène à…

RD Evans (avec Veda Scott) vs. Adam Page – *

Euh, c’est un match qui a eu lieu et je ne peux pas dire grand chose de plus pour être franc. Le public n’en avait rien à foutre, mais ça permet à Page d’avoir sa première victoire à ROH contre un adversaire autre que Silas Young. Difficile d’imaginer qu’un an plus tard, Evans (avec Veda) est celui qui a le plus évolué des deux avec #TheNewStreak pendant que Page est le boy de The Decade et ne fait rien d’important.

Nigel vante Ricky Marvin comme s’il était un dieu vivant, ce qui nous amène à…

Ricky Marvin vs. Roderick Strong – *

Apparemment, Marvin partage son temps entre le Japon (Pro Wrestling NOAH) et le Mexique (CMLL et plus récemment AAA). Strong est en plein milieu de sa période creuse et se retrouve dans un enième match d’exhibition au lieu d’être sur la touche pendant quelques temps.

J’avoue que Marvin est capable de faire des trucs impressionnants malgré un physique assez « ordinaire », mais il semblait épuisé après même pas huit minutes. Marvin a presque foiré plusieurs tombés en kickant péniblement au dernier moment et sur l’avant-dernier, il oublie tout simplement de se sortir du tombé mais comme ce n’est pas le finish, Sinclair ne compte pas trois et le match continue cinq secondes de plus pour le vrai finish. Un match pénible à suivre tant Roddy semblait combattre un has-been incapable de suivre le rythme (Marvin n’a que 34 ans pour info).

Package vidéo sur Whitmer – Très bon

Nigel est sur le ring et demande à Whitmer de le rejoindre.

Promo de Whitmer – Excellent

BJ remercie ceux qui lui ont envoyé un e-mail ou laissé un message sur les réseaux sociaux. Il remercie son entraineur (Les Thatcher), la personne qui lui a donné sa chance (Gabe Sapolsky) et Cary Silkin pour tout ce qu’il a fait pour ROH. Il remercie également ses collègues et annonce qu’il met un terme à sa carrière à cause de cet accident à All-Star Extravaganza. Il remercie le public et celui-ci se met à chanter « Thank you BJ ». Whitmer a une dernière demande à faire à Nigel et pour cela, il demande à Jimmy Jacobs de venir sur le ring. Jacobs arrive du public (j’apprécie la logique vu qu’il n’est pas sensé être dans le roster depuis la fin de SCUM) et monte sur le ring. Whitmer vante sa rivalité avec lui et le fait qu’il soit un grand ami qui a été près de lui pendant les moments difficiles. Il dit qu’il a un coeur gros comme ça et que c’était un honneur de partager le ring avec lui. Il demande à Nigel de laisser une chance à Jacobs de se racheter une conduite et rappelle que lors de Steel Cage Warfare, c’est Jacobs qui a arrêté Corino alors qu’il allait mettre le feu au ring. Nigel accepte d’accorder une seconde chance à Jacobs et il devra être prêt dès le lendemain. On voit une partie des catcheurs à l’entrée qui applaudissent Whitmer.

Michael Bennett, Bobby Fish, Kyle O’Reilly et Matt Taven (avec Maria Kanellis, Truth Martini et les Hoopla Hotties) vs. Caprice Coleman, Cedric Alexander, ACH et Tadarius Thomas – 1/2*

En dehors des matchs du tournoi, j’ai vraiment l’impression que le reste du show a été booké en deux minutes tant les autres matchs sont juste là pour utiliser tout le monde. Ça nous amène à ce spot-fest tout désigné que Nigel quitte pour laisser sa place à Maria.

OK, Fish vient de faire le changement avec Taven et il descend du ring pour rejoindre Kelly et Maria à la table. Oh, j’avais complètement oublié cette histoire de licence que les Hotties devaient avoir pour être autour du ring et apparemment, tout est réglé donc je peux retourner au match. Honnêtement, c’est juste un énorme foutoir impossible à suivre et c’est ce qui arrive quand il y a TREIZE PERSONNES impliquées dans un match. C&C remporte le match.

Fish attaque C&C après le match, mais la musique de Outlaw Inc. retentit et les voici. Tout le monde s’en va et reDRagon était à deux doigts de se faire prendre.

Promo de Outlaw Inc. – Très bon

En gros, Kingston menace le prochain champion et reDRagon parce que les ceintures qu’ils portent sont leur priorité. Ils partent « harceler » Kevin Kelly qui corpse après trois secondes et fait tout son possible pour ne pas éclater de rire. Oui Kevin, ils avaient l’air très terrifiants quand tu RIGOLAIS COMME UN CON TRENTE SECONDES PLUS TÔT.

Nigel est de nouveau sur le ring avant la finale. Il y a trois juges (Cary Silkin, Joe Koff et Prince Nana) au cas où le match se terminerait sur une égalité faute de temps.

Adam Cole vs. Michael Elgin – **1/2

Après quatorze matchs prévisibles, voici le premier et seul duel où le vainqueur ne semblait pas tout désigné. Cole était certes le grand favori, mais une victoire de Elgin ne semblait pas improbable.

À son entrée, Elgin se tient le cou alors que Cole n’a rien, ce qui est assez difficile à croire pour être franc. Cette séquence avec la table est probablement l’un des bumps les moins « naturels » que j’ai eu l’occasion de voir… Honnêtement, j’ai l’impression de revoir le match « soporifique » de BITW 2014 avec les mêmes spots et tout (Elgin qui remonte sur le ring à 19 après être passé à travers la table, l’arbitre qui se fait assommer, un tombé victorieux visible pour Elgin qui n’est pas compté). OK, c’est EXACTEMENT le même match qu’à BITW 2014 vu qu’à un moment, Cole attaque la jambe d’Elgin alors qu’il n’a pas arrêté de s’en prendre au cou depuis le début du match. Cette version du Canadian Destroyer est juste ridicule. Impressionnante certes, mais ridicule. La fin du match était bonne, même si remplie de fighting spirit/no-sell comme le reste du match.

Après le match, Jay Briscoe fait son retour avec la ceinture.

Après-match – EXCELLENT

Briscoe monte sur le ring et après une longue hésitation, il remet la ceinture à Cole qui le remercie et lui serre la main. À peine Jay a t-il le dos tourné que Cole lui fout un superkick dans la nuque et met un coup de ceinture dans la tronche de Elgin. Cole pose triomphalement avec sa ceinture et un sourire de dément au visage.

Conclusions

Un show médiocre de la part de ROH et une des raisons pour lesquelles j’avais pris mes distances à l’époque. En dehors du tournoi et du « Summer of tag teams », il y avait absolument rien dans ce show et même ces deux storylines n’avaient rien d’épiques. Au moins, Cole est officiellement devenu un heel et commence sa longue storyline avec Jay Briscoe qui durera jusque Supercard of Honor VIII. On a aussi le retour de Jimmy Jacobs qui commencera une série de cinq matchs le lendemain pour prouver qu’il peut se battre avec honneur et regagner sa place dans l’effectif de ROH. À part ça, c’est « circulez, il y a rien à voir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.