WWE SummerSlam 2014 – 17/08/2014

WWESummerSlam2014

Avec un peu de retard, voici la review de SummerSlam 2014.

Pré-show : Rob Van Dam vs. Cesaro – ***

Euh, pourquoi RVD remporte ce match au juste ? Avec ce qu’il va se passer lors du main event, ne serait-il pas plus opportun de créer de nouveaux adversaires crédibles ?

Le show commence avec Hogan qui vante le Network qui est à $9,99 au cas où vous ne le sauriez pas… Ce n’est pas comme si la moitié des gens regardait SS via le Network ni rien, ce qui rend ce segment inutile et redondant (enfin, encore plus que d’habitude quoi).

The Miz (c) vs. Dolph Ziggler – ***

Avant le match, Miz fait une promo comme quoi il gratifie ce show de sa présence et qu’il va démolir Ziggler parce que c’est un bouseux comme les Lakers.

L’idée est que Miz ne veut pas qu’on le frappe au visage, ce qui serait intéressant si Reigns ne lui avait pas mis son poing dans la tronche lors du dernier Smackdown. Pour être franc, je pense que le public se fout pas mal de ça et veut juste voir Ziggler remporter le titre intercontinental, ce qui arrive après un bon opener.

Paige vs. AJ Lee (c) – **1/2

Elles sont amies, mais pas vraiment… Je pense qu’elles sont juste un peu folles toutes les deux, ce qui semble être le seul moyen d’avoir un push dans le main roster (ça ou affronter la fille du big boss).

Est-ce… est-ce que JBL vient de nommer Saraya Knight ? À peine cinq minutes pour ce match, autant dire rien mais elles ont fait ce qu’elles ont pu.

Après le match, Paige enlace AJ dans ses bras et l’embrasse sur la joue. D’accord…

Rusev (avec Lana) vs. Jack Swagger (avec Zeb Colter) – ***1/2

C’est un flag match, ce qui… ne change pas grand chose par rapport à un match normal à part que le vainqueur verra son drapeau élevé au plafond et aura droit à son hymne national. Lana fait son truc habituel avant le match et Swagger a droit à quelques militaires pour son entrée.

Avant la cloche, Rusev attaque Swagger qui parvient à appliquer le Patriot Lock et est bien obligé de lâcher la prise parce que le match n’a pas encore commencé. Rusev sait à peine tenir debout et demande l’annulation, mais l’arbitre ne veut rien savoir et le match démarre. Un très bon match avec deux hommes blessés (Swagger aux côtes et Rusev au pied) qui vont jusqu’au bout pour l’honneur de leur patrie. Rusev gagne avec l’accolade dans la souffrance et Swagger s’évanouit de douleur.

Après le match, Rusev fout un coup de pied à Colter parce que c’est un enfoiré. On a ensuite droit à l’ascension du drapeau russe et l’hymne national.

Seth Rollins vs. Dean Ambrose – ***

C’est un lumberjack match et il y a tout un tas de jobbers autour du ring (dont quasiment toute la division par équipe) qui ont eu des problèmes avec eux par le passé pour s’assurer que les deux resteront bien dedans.

Le match se déroule normalement pendant quelques minutes et les bûcherons font leur boulot comme il faut, puis le match part en vrille et le duo part se battre dans les gradins pendant que les bûcherons… restent là autour du ring à ne rien faire. Pas étonnant qu’ils soient tous des jobbers, ils sont incapables de maintenir deux hommes alors qu’ils sont bien DOUZE. Corporate Kane arrive et engueule les bûcherons parce qu’ils ne font pas leur boulot et ils se décident ENFIN à aller dans les gradins pour rechercher Ambrose et Rollins. Bref, ils sont de retour sur le ring, Kane sauve Rollins qui allait perdre, les bûcherons décident de se mettre sur la tronche parce que… Rollins fout un coup de valise à Ambrose et le match se termine ainsi…

Bray Wyatt vs. Chris Jericho – **

Suis-je le seul à penser que Wyatt est lentement mais sûrement en train de couler ? Le public répond de moins en moins au personnage, celui-ci fait du surplace et n’évolue pas d’une manière ou d’une autre. Même chose ici : Wyatt rigole tout seul comme un con, balance au beau milieu du match qu’on ne peut pas l’achever parce qu’il est déjà mort (?) et fait l’araignée comme à chaque match. Accessoirement, ce match était d’une banalité sans nom et même si Wyatt a gagné proprement, ce n’est pas cette rivalité qui va l’aider à monter les échelons.

Après le match, Bray chante « He’s got the whole world in his hands » et c’est à peine si le public le suit…

Stephanie McMahon vs. Brie Bella – ***

Oui, c’est un match qui a lieu dans ce show.

« You still got it » pour Stephanie et ce n’est pas faux. On a droit à un squash pour commencer, puis Brie se réveille et prend l’avantage sur Stephanie. Triple H et Nikki arrivent et alors que Brie tient Stephanie dans sa version du Yes Lock, Hunter prend l’arbitre et le jette à l’extérieur. Brie s’élance et FAIT UN DROPKICK SUR TRIPLE H QUI S’ÉCROULE. Bref, les deux Bella encerclent Stephanie et dans un moment que tout le monde a vu venir, Nikki frappe sa soeur et Steph n’a plus qu’à faire le Pedigree pour la victoire. Honnêtement, pour un match dont personne n’attendait rien, c’était une très bonne surprise et le public était chaud.

Randy Orton vs. Roman Reigns – ***

Les deux premiers tiers du match n’étaient pas bien intéressants avec Orton qui dominait, puis Reigns a commencé à faire son come-back. Il se sort d’un RKO et fait finalement le spear pour la victoire. Il y avait rien de mauvais, c’était juste bon.

Brock Lesnar (avec Paul Heyman) vs. John Cena (c) – Squash

Un match qui aura fait couler beaucoup d’encre. Le problème avec ce match est qu’il a duré cinq minutes de trop et qu’après une telle correction, Cena ne devrait même pas avoir droit à un rematch. Accessoirement, Cena s’est pris quinze souplesses allemandes (une pour chaque règne de Cena ?) et pas seize comme les commentateurs ne cessent de le répéter depuis lors.

Conclusions

Après un Battleground médiocre, SummerSlam a relevé un peu le niveau même si tout n’était pas parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.