ROH Future of Honor 2 – 27/07/2014

ROHFOH2

Il aura fallu près de deux mois pour que ROH se décide à mettre ce show sur son site internet, mais il est enfin là et c’est l’heure de voir ce qu’il en est.

On est à Laurel dans le Delaware, là où vivent les Briscoe. Inutile de vous dire qui affrontera Jay Lethal lors du main event. Pas de commentaires pour ce show, ce qui ne m’étonne pas vraiment. Une autre critique « technique » est que la caméra principale n’est pas bien réglée et l’image est un peu floue du début à la fin. Je comprends un peu mieux pourquoi ROH n’était pas pressé de sortir ce show maintenant.

QT Marshall vs. Mikey Webb – ***1/2

La dernière apparition de Marshall datait de septembre 2013 et fait ici un retour un peu surprenant. Webb est un gars qui traine dans les petites fédérations du nord-est des États-Unis.

Un très bon opener, ce qui est presque choquant pour ce qui n’est qu’un show de développement. Webb a été convaincant et ce Marshall ne me dérangerait pas comme jobber/undercarder pour le show TV.

Donovan Dijak arrive pour son match contre Moose et ce dernier est accompagné de Stokely Hathaway. Hathaway fait une petite promo avant le match où il s’excuse pour son attitude lors du premier FOH. Il dit que Moose mérite de n’affronter que les meilleurs et propose donc de s’occuper de Dijak pour Moose. Ce mec est génial, QU’ON LE SIGNE PAR PITIÉ !!!

Donovan Dijak vs. Stokely Hathaway (avec Moose) – Squash

Dijak est un autre gars qui traine dans les fédés du nord-est. Pour rappel, Hathaway n’est autre que Ramon, le sign guy du #TheNewStreak.

Pas grand chose à dire. Les mimiques de Hathaway sont géniales et ce match était juste ce qu’il fallait.

Après le match, Moose monte sur le ring et toise Dijak, ce qui nous amène à…

Donovan Dijak vs. Moose (avec Stokely Hathaway) – **

À un moment, la troisième corde semble lâcher un coup et le reste n’était déjà pas très tendu, ce qui rend les projections dans les cordes bizarres et risquées. Un match de big men correct, mais ce problème avec les cordes les a un peu limité à mon avis.

Après le match, quelques tensions entre Moose et Hathaway, mais rien ne se passe entre eux.

Assad King & Hakim Zane vs. Brutal Burgers (Bob Evans et Cheeseburger) – **

J’ai déjà vu King en action lors d’un des Wrestling Is, mais c’était il y a un an donc je lui laisse le bénéfice du doute. Zane n’est pas exactement tout jeune (34 ans) et je me demande ce qu’il fait là pour être franc. On l’a vu se faire squasher par Moose lors d’un des derniers épisodes télévisés.

C’est difficile à expliquer, mais il manquait quelque chose à ce match. Ce n’était pas mauvais, il y avait juste rien de vraiment excitant. King n’a pas l’air d’avoir beaucoup évolué depuis l’an dernier et Zane semble compétent et continuera sans doute à faire le jobber de temps en temps pour le show TV.

Jay Diesel vs. Mark Briscoe (avec Uncle Jethro) – ***

Le public est chaud pour l’enfant du pays. Un bon match avec un peu trop de redneck kung-fu de la part de Mark.

Après le match, Diesel et Mark se serrent la main, mais Diesel lui fait une corde à linge avant de partir.

Team Benchmark (Bill Daly et Will Ferrara) & Matt Sells vs. The Painkillers (Donnie et Jacob Hollows) & Johnny Knockout – ***1/2

Pas mal de nouveaux ici. Sells a été dans diverses promotions ayant un rapport avec la NWA, Knockout sort de nulle part vu le peu de matchs recensé sur sa page CageMatch, les Painkillers sont présents dans quelques petites fédérations que je ne connais pas.

Un trios match fun et dynamique. Un peu surpris que le match ne soit pas juste Team Benchmark vs. The Painkillers parce que les deux équipes semblaient à l’aise ensemble, mais je suppose qu’il fallait bien mettre Knockout et Sells quelque part dans le programme.

Bobby Fish arrive pour ce qui semble être un match, mais il prend le micro et dit qu’il n’en a pas parce que son adversaire a commis trois meurtres. Il vante un camp de ROH qui a eu lieu plus tôt dans la journée et il accepte de faire un gauntlet avec quiconque voudra l’affronter de ce camp. Une musique démarre et voici le premier adversaire de Fish…

Bobby Fish vs. Drew Adler vs. Foxx Vinyer vs. Dalton Castle – *

Adler est actif en Géorgie dans des fédérations de la NWA et est encore jeune (23 ans). Pas beaucoup d’infos sur Vinyer qui a 29 ans. Castle est de loin le plus gros nom et semble avoir un push à CHIKARA sous le nom de Ashley Remington.

Trois quasi-squashs d’affilée pour Fish. Les trois ont pu montrer 2-3 trucs, mais pas de quoi en faire un fromage. Le public se foutait d’ailleurs pas mal de ce segment et je peux les comprendre.

Après le match, Fish dit que personne n’arrive à sa cheville, mais que le public a eu le privilège de le voir en action. Le père Briscoe arrive et alors que Fish prétend être une moitié de la meilleur équipe de catch au monde, Papa Briscoe répond que la meilleur équipe n’est autre que celle de ses fils. Fish veut partir, mais d’autres Briscoe (je suppose) bloquent l’entrée. Il parvient à se frayer un passage et dit que le père a de la chance car il l’aurait cassé sinon.

Jenny Rose & Veda Scott vs. Hania the Howling Huntress & Mandy Leon – **

J’avoue que c’est le match qui m’intéresse le plus dans ce show. C’est la suite du premier FOH qui avait vu Rose et Leon s’affronter, puis Veda avait engueulé le public et Rose parce qu’ils étaient trop bons avec Leon qui avait perdu, puis Rose avait attaqué Leon après le match.

Assez décevant je dois dire. C’était très brouillon de la part de tout le monde et le pire moment est lorsque Veda dit bien fort « NO PIN » à Leon parce que c’est le moment du hot tag.

Après le match, les deux équipes s’engueulent de nouveau lors de la poignée de main, ce qui laisse supposer que ce n’est pas fini entre elles.

Lethal (avec Martini) et Jay (avec Jethro) arrivent pour le main event mais d’abord, une petite promo.

Avant-match – Très bon

Martini prend le micro, fait une feinte sur Laurel parce que c’est un trou perdu et dit que les Briscoe sont une famille de rednecks. Jay répond qu’au lieu de causer, pourquoi ne pas mettre la ceinture en jeu ? « Don’t be a bitch », le public à Lethal. Lethal répond que les habitants sont tous aussi cons que Jay, il engueule un gosse qui chantait « Dont’t be a bitch » et dit qu’il a envie de prouver à tout le monde que Jay est un loser et accepte de mettre le titre en jeu avant de l’attaquer. Le match devient donc…

Jay Lethal (c) (avec Truth Martini) vs. Jay Briscoe (avec Uncle Jethro) – N/A

Le match dure quelques instants, puis Adam Cole attaque Jay par derrière pour le DQ. Mark revient pour prêter main forte à son frère, puis c’est Diesel qui vient aider les heels, puis Moose sort de nulle part pour aider les Briscoe, puis c’est au tour de Fish et enfin… Papa Briscoe. Les heels se regroupent à l’extérieur, Jay reprend un micro et dit qu’ils sont à quatre contre quatre, alors pourquoi pas un match par équipe de quatre ? Cole accepte pour les heels, ce qui nous amène à…

Jay Lethal, Jay Diesel, Adam Cole et Bobby Fish (avec Truth Martini) vs. The Briscoes (Jay et Mark Briscoe), Papa Briscoe et Moose (avec Uncle Jethro) – ***

Chaotique et fun. Sans surprise, les Briscoe et Moose sortent vainqueurs du match à la grande joie du public.

Conclusions

Un bon cran en dessous du premier show et je dois bien reconnaitre qu’il y a peu de monde qui m’a fait bonne impression ici. Webb et les Painkillers semblent intéressants pendant que Diesel et Team Benchmark ont confirmé les bonnes choses entrevues lors du premier FOH. Hathaway est un autre gars que je garde à l’oeil, mais je le vois plutôt dans un rôle à la Rockstar Spud que comme un catcheur à temps plein.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *