Shimmer 53 – 06/04/2013

Shimmer53

On avance un bon coup dans le calendrier et voici WrestleMania week-end 2013 avec Shimmer qui se déplace dans le New Jersey et, d’après CageMatch, une première en iPPV.

Mia Yim vs. Amazing Kong – ***

Kong n’est pas la première venue et a été championne des Knockouts à deux reprises à TNA et championne de la NWA pendant près d’un an. Elle effectue ici sa dernière apparition en date pour Shimmer.

Un bon petit opener. Le public était un peu froid au début, mais s’est réveillé pour le comeback de Yim. Ce n’est cependant pas suffisant pour achever Kong qui fait un powerbomb pour la victoire.

Amber Gertner annonce un retour – Bon

Serena Deeb fait son retour après une absence d’un an et demi. Apparemment, elle a été victime d’une commotion cérébrale lors d’un précédent show (Shimmer 43 ou 44) et pensait ne jamais revenir. Jessicka Havok l’attaque par derrière et est rejointe rapidement par Nevaeh, Sassy Stephie et Mademoiselle Rachelle, qui est une manager contrairement à ce que je pensais lors de la dernière review. Regeneration X arrive avec des chaises pour sauver Deeb, Danger prend un micro et défie la bande pour un match plus tard. Les heels ne répondent pas vraiment, mais Danger leur dit d’aller mettre des fringues pour se battre.

Kimber Bombs (Cherry Bomb et Kimber Lee) vs. Shazza McKenzie & Veda Scott – *1/2

Je ne pense pas que Kimber Bombs soit encore le nom du duo, mais c’est plus simple ainsi. C’est le premier match de Lee à Shimmer et sans surprise, elle est principalement une catcheuse par équipe.

On sent que Shimmer tient quelque chose avec Kimber Bombs, mais Scott n’est pas encore au point et McKenzie semble honnête mais sans plus. Certaines offensives du duo McKenzie/Scott étaient terriblement « fausses » et lentes, mais ce n’est pas comme si c’était affreux ou quoi. Veda remporte le match pour son équipe après le tombé victorieux sur Lee.

Rhia O’Reilly vs. Evie vs. Kalamity vs. Christina Von Eerie vs. Yuu Yamagata – ***1/2

Pas beaucoup d’infos sur Evie qui a huit apparitions à son actif et vient de Nouvelle Zélande. Yamagata est une vétéran qui catche surtout au Japon et c’est apparemment son premier match aux États-Unis.

Un scramble assez dynamique et sympa. Il n’y a pas eu de tags ou presque, mais ce n’était pas très important pour être franc. Von Eerie avec la victoire suite à un lungblower sur O’Reilly.

Mercedez Martinez vs. Ayumi Kurihara – ***1/2

Kurihara a été championne par équipe à Shimmer avec Hamada vers 2011-2012. C’est son dernier match en date pour la promotion et elle semble avoir pris sa retraite quelques mois plus tard.

J’ai un peu l’impression de sous-coter ce match parce que c’était un solide effort de la part des deux femmes, mais c’était juste « un match » dans ce programme sans storyline derrière ni rien.

Jessicka Havok, Nevaeh et Sassy Stephie (avec Mademoiselle Rachelle) vs. Regeneration X (Allison Danger et Leva Bates) et Serena Deeb (avec Daffney) – **

Difficile de croire que c’est le premier match de J-Hav pour Shimmer parce qu’elle n’était pas dans les bonnes grâces de la promotion jusqu’ici. Nevaeh a été la première championne par équipe avec Ashley Lane, aka Madison Rayne. Deeb est passée par la WWE où elle était dans le Straight Edge Society de CM Punk en 2010 et a quelques apparitions à TNA et ROH. Elle fait donc son retour à la compétition après une année 2012 blanche suite à une commotion cérébrale lors d’un précédent Shimmer dix-huit mois plus tôt.

Pas un mauvais match, mais de nouveau de l’action molle et « fausse ». Havok et Deeb étaient largement supérieures aux quatre autres.

Après le match, Havok attaque Deeb par derrière et lui fait un espèce de piledriver. Cool, une rivalité prometteuse.

Jessie McKay vs. Madison Eagles – ***

Duel d’australiennes. Les deux sont des habituées de Shimmer, mais Eagles a clairement le dessus au niveau du palmarès car elle a été championne pendant un an et demi entre 2010 et 2011. Eagles sort elle aussi d’une année 2012 blanche après une blessure au genou.

Un bon petit match qui n’a jamais semblé décoller. Les deux femmes se connaissent parfaitement (Eagles a formé McKay) et je suppose que si on considère ce match comme une exhibition pour réintroduire Eagles, ça a fait son boulot à défaut d’être excitant.

Made in Sin (Allysin Kay et Taylor Made) vs. The Global Green Gangsters (Kellie Skater et Tomoka Nakagawa) vs. Kana & LuFisto vs. The Canadian Ninjas (c) (Nicole Matthews et Portia Perez) – ***1/2

C’est un four-way par élimination.

À un moment, les Ninjas se retrouvent l’une contre l’autre sur le ring et font mumuse quelques instants en se « battant » de la manière la moins crédible possible. Les heels collaborent mais ça se transforme assez rapidement en grosse baston générale et tout le monde se retrouve dehors. LuFisto fait un plongeon terrifiant vers l’extérieur et le public est amorphe pendant un moment parce que LuFisto reste inerte au sol. Heureusement, elle se relève au grand soulagement du public qui scande son nom. Elle se retrouvera trois mois sur la touche avec une blessure au genou après ce match, ce qui ne l’empêche pas de FAIRE UN BURNING HAMMER SUR MADE POUR ÉLIMINER MADE IN SIN. Le match déraille un peu par après parce LuFisto est toujours légale sur le ring et a toutes les peines du monde à marcher. Elle arrive quand même à faire une souplesse sur Skater avant que Nakagawa lui crache de l’eau au visage dans le dos de l’arbitre et Skater fait le roll-up pour éliminer Kana et LuFisto. Le match se termine lorsque Matthews pique la bouteille d’eau des 3G et crache au visage de Skater pour que Perez puisse faire le roll-up pour la victoire.

On revoit des images de Shimmer 52 avec Athena et Hamada. Pour rappel, Athena s’est « blessée » au genou lors de ce match et avait demandé un rematch à Hamada qui avait accepté.

Athena vs. Ayako Hamada – ***

Le stretch final était certainement intense et violent, mais la première partie du match m’a laissé de marbre. Hamada attaque plusieurs parties du corps d’Athena (genou, tête et bras) sans vraiment se décider sur une en particulier, puis ça se transforme en une succession de prises de plus en plus violentes. Je comprends l’histoire qu’elles voulaient raconter avec Athena qui ne lâche rien malgré les coups et parvient à remporter le match à la fin, mais les premières minutes étaient vraiment très décousues et j’ai eu du mal à accrocher pour être franc. Bref, une grosse victoire pour Athena contre quelqu’un qui perd rarement à Shimmer.

Retour sur Shimmer 52 avec le main event entre Knight et Melissa et plein de monde qui s’en mêle (les Ninjas, Regeneration X, O’Reilly et MsChif). Melissa annonce que la prochaine fois, ce sera dans une cage et elles seront seules.

Cheerleader Melissa vs. Saraya Knight (c) – ***1/2

C’est une fameuse cage je dois dire. Le match est No DQ et on ne peut gagner le match que par tombé ou soumission.

Il ne fallait pas s’attendre à un match technique, mais à une baston sans merci entre les deux. Même si certaines séquences laissaient à désirer, elles se sont bien mises sur la tronche et je pense que le match a répondu aux attentes, même si un peu court (dans les quinze minutes). Melissa récupère le titre et devient la première double championne de Shimmer.

Conclusions

Un bon show dans l’ensemble qui a vu le retour de deux gros noms avec Deeb et Eagles, les débuts de Jessicka Havok et une nouvelle championne en la personne de Cheerleader Melissa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.