TNA Bound for Glory 2014 – 12/10/2014

BFG2014

J’avais dit que je ne regarderais pas BFG cette année vu que le show n’est qu’un One Night Only très mal déguisé, mais je vais me laisser tenter et voir ce qu’il en est.

On est donc à Tokyo au Japon (Korakuen Hall pour être exact), Taz et Tenay commentent ce show en différé de Nashville. La salle semble bien remplie même si on voit des sièges vides ici et là.

Manik vs. Minoru Tanaka – ****

Tanaka est un vétéran qui a passé de longues années à la NJPW où il a été champion Junior Heavyweight et également par équipe Jr Heavyweight.

Apparemment, Manik a catché son premier match au Japon ici même il y a douze ans. Tenay explique que Tanaka est comme un mentor pour lui et qu’avec le spectre de Storm derrière Manik, ce dernier a peut-être changé d’opinion sur Tanaka. OK, pourquoi tout ça n’a jamais été mentionné avant aujourd’hui ? Je dis pas que le match est tout à coup d’un intérêt capital, mais ce genre de détails permettent de donner un peu d’importance à un match qui n’en avait aucune jusqu’ici. Un excellent opener et c’est exactement le genre de matchs qu’on devrait avoir de la X division.

Je passe les segments avec Team 3D parce que je m’en fous pas mal.

On retrouve EC3 qui dit qu’il a remplacé Spud et qu’il a dû traverser le cosmos (hoho, je vais détester ça…) pour le trouver. Il blablate sur sa première année à TNA et son adversaire du jour, puis on voit un package vidéo qui… retrace sa première année à TNA, puis on arrive enfin sur le ring et EC3… fait une promo pour rappeler ses faits d’arme à TNA. Entre la vidéo de Team 3D et tout ça, on vient de perdre dix minutes…

Ethan Carter III vs. Ryota Hama – **

Hama est un ancien sumotori qui n’a jamais dépassé la troisième division au sumo, autant dire qu’il n’est pas Akebono.

Évidemment, Hama est relativement limité dans ce qu’il peut faire et semble être là pour amuser la galerie plus qu’autre chose, mais le match n’était pas mauvais même s’il était axé sur la comédie. EC3 avec un coup bas et le One Percenter pour la victoire.

Une autre vidéo avec Team 3D, puis une promo étrange de MVP où il est tout mielleux à propos du puroresu et crache sur le « sport spectacle » US.

MVP vs. Kazma Sakamoto – ***

Sakamoto a passé quelques temps à la WWE/FCW et est surtout connu pour avoir été le serviteur de Lord Tensai (aka Jason Albert de NXT et un million d’autres gimmicks).

Très clairement, MVP est le babyface dans ce match, ce qui n’est pas très étonnant vu son passé récent au Japon. Tenay mentionne la WWE par son nom lorsqu’il présente brièvement Sakamoto. C’est assez surprenant vu la manière dont ils essaient de ne pas balancer le nom lors d’Impact pour un gars comme Lashley par exemple qui a toujours été présenté depuis son retour par « il a été champion du monde dans d’autres fédérations ». Bref, un bon petit match entre les deux et chacun a fait son boulot comme il fallait.

Une promo de Joe où il dit qu’il a ramené de la crédibilité au titre (bien sûr…) et que même si les challengers se surpassent, il sortira champion de ce match.

Low Ki vs. Kaz Hayashi vs. Samoa Joe (c) – ****

Je me souviens vaguement de Hayashi à l’époque de la WCW où il était dans la division Cruiserweight et il a remporté quelques titres à All-Japan depuis lors.

Joe semble enfin avoir perdu quelques kilos depuis Bethlehem et il faut croire que le spectre de la fin pour TNA le remotive un peu. Une drôle de transition à un moment où on semble avoir perdu quelques secondes du match. De nouveau un excellent match dans la même veine que l’opener.

Après le match, Joe dit qu’il a toujours aimé cet endroit depuis la première fois qu’il est venu, remercie les fans tokyoïtes et dit quelques mots en japonais (la même chose j’imagine). Il vante la collaboration entre TNA et W-1 et rappelle qui il est.

Dixie passe à travers la table grâce à Team 3D. On voit ensuite Dreamer qui vante 3D et leur entrée au Hall of Fame.

Andy Wu & El Hijo del Pantera vs. Kurushio Ikemen Jiro & Yusuke Kodama – **1/2

Match 100% Wrestle-1. Kodama et Kurushio semblent être les Bro-Mans de W-1 et les deux autres portent un masque.

Un match correct et assez fun entre ces quatre. C’était pas super rapide ni parfait, mais ça se laisse regarder.

Un package vidéo sur 3D passe, puis on voit des images de la soirée d’introduction au HoF.

Tommy Dreamer & Abyss vs. Team 3D (Bully Ray et Devon) – *1/2

Pour rappel, Dreamer est un bon pote de 3D et donc un babyface pendant que Abyss était un heel aux dernières nouvelles. C’est l’équipe la plus improbable possible, mais je suppose que Bully ne s’est pas gêné pour revenir une dernière fois à ses conditions et rien d’autre.

De nouveau, Tenay balance le nom de la WWF/WWE comme si de rien n’était. Si ces trois lettres ne sont pas si taboues que ça, pourquoi ne pas les utiliser plus souvent lorsqu’il s’agit de vanter le passé du CHAMPION DU MONDE ? Abyss est vraiment tombé bas et il est grand temps qu’il passe à autre chose et devienne un manager (avec Joseph Park) ou un road agent ou quoi. Les tables japonaises sont minuscules !!! Les armes sortent et ce match n’est vraiment pas très intéressant. Les quatre ont l’air d’en faire le moins possible (on comprendra rapidement pourquoi pour 3D) et ils se frappent juste avec des armes à une vitesse d’escargot. Abyss sort ses punaises et se les prend dans les bras avant que Dreamer ne se mange le 3D pour la victoire.

Après le match, Bully blablate un peu et remercie tout le monde puis Devon fait son TESTIFY. Un truc qu’on ne verra pas est qu’après cette séquence, 3D a fait une promo comme quoi ils allaient défier le Bullet Club (à NJPW donc, un rival de Wrestle-1) pour les titres par équipe… Faites que 3D ne reviennent jamais et aillent se faire foutre.

En parlant de ça, voici une autre bénéficiaire de la dernière apparition de 3D en la personne de Velvet Sky, la petite amie de Bully. Elle dit que les japonais sont gentils et que Havok a intérêt à se méfier d’elle. Un package vidéo où on voit Havok qui gagne le titre des Knockouts passe ensuite.

Velvet Sky vs. Havok (c) – 1/2*

J’espère que Velvet partira avec son homme parce que c’était vraiment pas ça. On parle de quelqu’un qui a dix ans d’expérience, pas d’une rookie qui sort à peine d’une école de catch. Et puis sérieusement, Havok gagne avec une PRISE DE L’OURS ? Je veux bien que Havok soit une femme imposante et dominante, mais pourquoi protéger VELVET SKY au juste ? Ah oui c’est vrai, elle se tape Bully Ray qui a pu demander n’importe quoi pour sa dernière apparition…

On voit Storm dans une chapelle qui parle de salut et que Sanada a trouvé la voie avec lui. On revoit le package vidéo qui retrace cette storyline entre Muta, Sanada et Storm.

James Storm & The Great Sanada vs. Tajiri & The Great Muta – **

Storm fait une promo avant le match où il prétend être « The Legend » James Storm et introduit Sanada qu’il a « sauvé ».

Vraiment ? Tajiri se fait « mister » par Sanada sous le ring où personne ne peut voir ? À part quelques séquences un peu plus dynamique, c’était lent et mou et inacceptable pour un main event.

Après le match, Storm attaque Muta et Tajiri et appelle Manik qui arrive pour aider ses compagnons. Storm étrangle Muta avec la corde qu’il avait amené mais… Team 3D arrive à la rescousse de Muta. Storm se prend le mist de Muta et un 3D. 3D pose victorieusement (de nouveau…) pour conclure cette édition de BFG.

Conclusions

Si ce show s’appelait One Night Only : Bound for Glory et coûtait $15, je pense que personne ne se plaindrait. Le problème est que c’était Bound for Glory 2014 pour $50 et que c’est sensé être le WrestleMania de TNA !

Honnêtement, la première partie du show était très bonne si on ne compte que l’action sur le ring. Après le match par équipe entre les gars de W-1, TNA a dû faire avec l’égo incommensurable de Bully et Muta et la qualité a totalement dégringolé à partir de là.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *