Shimmer 58 – 19/10/2013

Shimmer58

Lors du dernier épisode d’avril 2013, on a couronné de nouvelles championnes par équipe avec Kellie Skater et Tomoka Nakagawa, Cheerleader Melissa est devenue officiellement heel lors du match d’adieu d’Allison Danger, et il y avait une rivalité entre Christina Von Eerie et Saraya Knight.

Portia Perez vs. Thunderkitty – **

Un opener assez léger et Perez remporte la mise après avoir enlevé la protection d’un coin et assommé TK dans le dos de l’arbitre.

Après le match, Portia pique le manteau de TK, EXCELLENT.

Sassy Stephie (avec Mademoiselle Rachelle) vs. Santana Garrett – **1/2

Quelques moments de flottement ici et là, mais un duel correct et Santana sort vainqueur.

Yim explique qu’elle a déjà affronté Hikaru Shida au Japon et qu’aujourd’hui, c’est chez elle et selon ses règles.

Jessicka Havok vs. Mary Lee Rose – ***

Première apparition pour Rose qui catche principalement pour NCW au Québec et est probablement l’une des nombreuses protégées de LuFisto. Elle n’a que deux matchs dans le show principal à Shimmer et ceux-ci ont lieu lors de cette série.

Ce n’était pas totalement un squash, mais le but était clairement de donner une victoire facile à Havok et Rose a fait son boulot de son côté en se prenant une bonne branlée.

Gertner est avec Eagles qui a apparemment lancé un open challenge à quiconque veut l’affronter lors de ce show.

Nikki Storm vs. Su Yung – ***1/2

YAY, HEEL NIKKI STORM FAIT SES DÉBUTS ET S’EXCITE SUR LE PUBLIC !!! C’est par contre l’avant-dernière apparition de Yung qui disparaitra après ce cycle.

J’ai vraiment toutes les peines du monde à comprendre pourquoi Storm est toujours dans les indies à l’heure actuelle et pas à NXT ou TNA. Ces derniers l’avaient sous la main lors de British Bootcamp 2, mais Storm n’a même pas atteint la finale parce qu’il fallait absolument l’autre boulet de Grado à la place… Bref, Storm s’excite comme une malade lors de ce match et Yung n’a pas vraiment eu besoin de faire grand chose pour avoir le public derrière elle. Storm avec la victoire grâce à son finisher.

Mercedes Martinez vs. Veda Scott – ***

Je n’ai jamais été un grand fan de babyface Veda et j’ai toujours l’impression qu’elle n’est pas à son maximum dans ce rôle. Quelques imprécisions et surtout TROIS souplesses (dont le Fisherman Buster) lors desquelles Veda ne saute pas et Martinez doit faire tout le boulot.

Gertner est avec Matthews et cette dernière dit qu’il est temps d’aller de l’avant et qu’elle n’a plus rien à prouver dans la division par équipe. Elle annonce qu’elle a accepté le challenge d’Eagles et on a un nouveau match on dirait.

Hikaru Shida vs. Mia Yim – ****

Une bonne grosse bagarre avec deux femmes qui se sont mises sur la gueule comme des bêtes et c’est la japonaise qui sort gagnante avec un énorme coup de genou dans la tronche de Yim.

The Kimber Bombs (Cherry Bomb et Kimber Lee) vs. MsEerie (Christina Von Eerie et MsChif) – **1/2

Eh, c’était assez fun et ce n’est pas comme si le match était rempli de botchs ou quoi, mais ça m’a paru long alors que le match n’a même pas duré dix minutes ! Le public semblait d’ailleurs hors du match et n’a vraiment réagi que pour les spots comiques. Les Kimber Bombs remportent le match et c’est un petit upset. Pas de Saraya Knight lors de ce match, ce qui semble un peu étonnant vu la rivalité en cours avec Von Eerie.

On revoit des images du volume précédent avec Melissa qui tourne heel. On retourne sur le ring ensuite avec Gertner qui est avec un type de PWI qui parle du top 50 féminin et qui vient remettre un prix à celle qui a été choisie comme #1 et c’est évidemment Melissa. Cette dernière remercie le type et s’excite comme quoi elle a commencé à nettoyer la division avec Allison Danger et « cette gamine qui est avec elle ». Bates arrive et dit qu’elle va lui prouver de quoi elle est capable et on a un match tout de suite apparemment…

Leva Bates vs. Cheerleader Melissa (c) – *1/2

D’après le graphique, c’est un match pour le titre alors que ça ne semblait pas prévu au départ. Étrange.

Un des problèmes de ce match est que ça ressemblait plus à un très long squash qu’autre chose tant Bates semblait plusieurs crans en dessous de Melissa. Elle a eu quelques vagues offensives, mais n’a jamais paru en mesure de mettre Melissa ne serait-ce qu’en difficulté.

Après le match, Melissa continue à attaquer Bates, mais voici Danger qui vient prêter main forte à son ancienne partenaire. Melissa se met à frapper la tête de Danger encore et encore jusqu’au moment où LuFisto fait son apparition et parvient à faire partir Melissa du ring. LuFisto prend le micro et dit que Melissa vient d’aller trop loin en attaquant quelqu’un qui a dû arrêter sa carrière à cause d’une crise cardiaque. Elle dit qu’elle a eu la chance de pouvoir continuer après un tel accident et que la prochaine fois que Melissa veut attaquer quelqu’un, et bien qu’elle choisisse une personne qui peut répondre à ses attaques. Melissa ne semble pas plus impressionnée que ça et repart pendant que LuFisto prend des nouvelles des deux autres sur le ring.

Knight arrive pour son match et avant que son adversaire n’arrive, le public chante « Happy Birthday » et… Knight repart vers les coulisses. Matsumoto fait son entrée et l’annonceur balance que Saraya refuse de se battre et le public applaudit, ce qui ramène Knight qui s’excite de plus belle. Elle menace de faire quelque chose d’horrible à l’annonceur si le public ne se tait pas et ce dernier implore le public de se taire, mais je vous laisse deviner la suite. On semble enfin en venir au match et donc…

Saraya Knight vs. Hiroyo Matsumoto – ***

La cloche sonne et… Matsumoto se met à chanter « Happy Birthday » à son tour, GÉNIAL. Le match est surtout Knight qui est hors de ses gonds et veut faire souffrir Matsumoto, mais cette dernière parvient quand même à remporter le match totalement clean.

Nicole Matthews vs. Madison Eagles – ***1/2

Les deux font mumuse avec des fourchettes lors des premières minutes et de manière générale, le match a bien mélangé l’humour et le côté plus sérieux. Au final, le match est arrêté après vingt minutes qui est la limite de temps pour les matchs normaux.

J’ai lu des reviews qui vantaient ce match comme si c’était quasi un match de l’année féminin et j’avoue que j’ai un peu du mal à comprendre pourquoi. Comme j’ai dit, elles ont su garder une bonne dose d’humour du début à la fin et ça n’a jamais semblé répétitif ou lourd, mais il était assez évident qu’elles jouaient la montre et c’est aussi le problème du speaker qui annonce toutes les cinq minutes « Five minutes have gone by, fifteen minutes remaining » et ainsi de suite (cette critique est valable pour tous les matchs, pas seulement celui-ci).

Après le match, les deux teasent une prolongation de cinq minutes, mais elles se tapent dans les mains à la place et semblent satisfaites avec ce nul.

Kana & LuFisto vs. Global Green Gangsters (c) (Kellie Skater et Tomoka Nakagawa) – ***1/2

Apparemment, Hamada devait avoir une rivalité avec Melissa lors de ce cycle et des problèmes aux frontières l’ont bloqué. LuFisto a dû prendre sa place et je pense que Shimmer a parfaitement rectifié le tir de ce côté-là. Ça nous amène à ce match où on retrouve une LuFisto qui joue la heel alors que moins de deux heures plus tôt, elle faisait cette grosse promo de babyface contre Melissa. Le match était très bon même si je l’ai trouvé un peu chaotique par moments et sans surprise, 3G conservent les titres.

Après le match, Kana feinte vouloir serrer la pince des 3G mais se rétracte au dernier moment, ce qui exaspère Skater et Nakagawa qui en sont presque venues aux mains.

Conclusions

Un show un peu étrange tant on a l’impression de ne pas avoir lancé grand chose pour la suite. Melissa/LuFisto n’est pas une surprise quand on sait que LuFi remplace Hamada dans ce rôle, mais la rivalité entre Knight et Von Eerie n’a pas évolué d’un iota dans ce volume et en dehors d’une première victoire pour les Kimber Bombs, c’est tout ce qu’il y a à retenir de l’undercard. C’est malheureusement un problème récurrent à Shimmer qui n’a pas été aidé cette fois-ci avec de nombreuses défections de dernière minute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.