Shimmer 60 – 20/10/2013

Shimmer60

La première partie de cette série d’octobre 2013 n’a pas été très fascinante entre un show correct mais qui n’a pas avancé grand chose et un autre avec un peu plus d’évolutions mais où l’action sur le ring laissait à désirer.

Nikki Storm vs. Heidi Lovelace – ***

Nikki s’excite de nouveau au micro et dit qu’elle est invaincue à Shimmer jusqu’ici.

Un opener qui a fait son boulot et Storm continue sa petite série avec une nouvelle victoire.

Melanie Cruise vs. Mia Yim – ***1/2

Avec l’arrivée de Havok et le retour d’Eagles, je me demande un peu quelle place a Cruise dans ce roster pour être franc.

On est parti sur d’autres bases cette fois-ci et même s’il y a eu quelques séquences un peu branlantes, c’était très bon.

Thunderkitty dit que Knight ne lui fait pas peur et qu’elle n’a pas encore dompté une Thunderkitty.

The Kimber Bombs (Cherry Bomb et Kimber Lee) vs. Crazy Mary Dobson & Mary Lee Rose – ***

Premier match officiel pour Dobson après un dark match la veille.

Le match se déroulait normalement, puis le finish est confus avec Lee qui fait une souplesse allemande sur Rose et la couvre pour la victoire alors que Dobson s’emmêle un peu les pinceaux et sort du ring pour attaquer Cherry alors que sa partenaire se fait couvrir. Je sais que ce n’est qu’une erreur de timing parce que Dobson a dû faire un détour pour sortir du ring, mais cette séquence était un peu bizarre et même le public semble surpris.

Après le match, je pense que les deux mentionnent enfin « Kimber Bombs » qui deviendra le nom officiel du duo à partir de là.

LuFisto dit que c’est l’heure de faire payer Melissa pour ce qu’elle a fait à Danger, Bates et Matsumoto.

Saraya Knight vs. Thunderkitty – ***

Certainement un match curieux ici. Knight s’excite sur tout le monde avant le match comme à son habitude puis dit à TK qu’elle va la faire souffrir à petit feu et apprécier chaque seconde.

Encore une fois très basique avec beaucoup de prises de soumission et un rythme lent, mais c’est probablement le mieux que l’on puisse espérer de TK à ce niveau.

Après le match, Knight reprend le micro et dit que la veille, Von Eerie lui a de nouveau manqué de respect. CVE arrive et Knight la défie pour un Three Stages of Hell pour le volume suivant, qui est un 2/3 Falls où le premier point est un tombé, le second une soumission et le troisième un match hardcore apparemment. Von Eerie accepte et fait son chant habituel. J’avoue que ce match ne m’emballe pas plus que ça et semble disproportionné par rapport à cette rivalité qui a fait du surplace lors des derniers volumes.

Allysin Kay vs. Kana – ***

Après avoir vu ce match, j’ai l’impression que ces deux femmes ne s’apprécient pas des masses hors du ring. Je ne sais pas si c’est vrai ou non, mais j’ai trouvé qu’il y avait un certain malaise entre ces deux-là et le match en a souffert. C’était bon, mais il y avait certainement moyen de faire mieux avec les forces en présence.

On voit les deux derniers matchs de Perez et les objets qu’elle a volé jusqu’ici : le manteau de Thunderkitty et la veste de MsChif.

Portia Perez vs. Hiroyo Matsumoto – **1/2

Perez en cleptomane qui pique un objet quelconque à ses « victimes » est assez amusant je dois dire. Ce match est de loin le meilleur de cette trilogie (pour l’instant du moins) parce que même s’il y avait beaucoup de comédie et peut-être un peu trop de nouveau, il y avait aussi de l’action ici. Bref, Perez assomme encore une fois Matsumoto après avoir enlevé la protection d’un des coins.

Après le match, Perez pique le masque de Godzilla de Matsumoto, mais perd la fleur de Thunderkitty dans l’aventure.

Havok veut une adversaire à sa hauteur pour une fois.

Mercedes Martinez vs. Santana Garrett – ***1/2

À part un petit botch sur la fin où Santana retombe mal, c’était solide et le meilleur match jusqu’ici.

Nevaeh & Sassy Stephie (avec Mademoiselle Rachelle) vs. Global Green Gangsters (c) (Kellie Skater et Tomoka Nakagawa) – **

Mouais, on sent qu’avec la fin de Regeneration-X et des Canadian Ninjas, c’est un peu le désert derrière 3G. Ce sera d’ailleurs un problème récurrent de leur règne et du catch féminin en général. Ce n’est probablement pas un hasard si aujourd’hui (mai 2015), Shimmer et Shine partagent les mêmes championnes par équipe.

Whatever, c’était un match basique qui avait lieu et que 3G remportent à la surprise d’absolument personne. C’est la première fois que Mademoiselle Rachelle ne semblait pas complètement inutile dans son rôle de « manager » (entre guillemets parce qu’elle parle français 99% du temps), mais je me demande toujours ce qu’elle apporte concrètement à Stephie, surtout à Shimmer où elle n’est qu’une midcardeuse parmi tant d’autres contrairement à WSU où elle est la principale heel.

Eagles arrive et dit qu’elle est invaincue depuis qu’elle a perdu son titre et vu qu’elle n’a pas de match prévu, elle lance un défi à quiconque veut l’affronter là maintenant et une sirène retentit, ce qui signifie…

Madison Eagles vs. Jessicka Havok – ***1/2

De nouveau un match qui « déçoit » après Kay/Kana. On pouvait espérer du lourd ici et au final, le match est « seulement » très bon. Eagles remporte le match et Havok kicke à 3,01 donc elle est quand même protégée.

On revoit le finish du match entre Matthews et Shida.

Nicole Matthews vs. Hikaru Shida – ****

C’est un kendo stick match, ce qui signifie que le bâton pend près de l’entrée et est une arme légale.

J’apprécie le fait que les deux ne se soient pas directement mises sur la gueule avec le bâton. Matthews aurait pu vendre ses jambes un minimum après un Boston crab/half-crab qui a duré presque deux minutes, mais c’est vraiment le seul problème que j’ai avec ce match. Au final, Shida rend la monnaie de sa pièce à Matthews en lui mettant un coup de bâton dans la tronche suivi d’un coup de genou pour la victoire.

Après le match, Eagles revient pour applaudir ironiquement Matthews (je suppose du moins, ce n’est pas très facile à dire avec Eagles) et une courte altercation avec Shida.

On revoit de nouveau ce qu’il s’est passé depuis le volume 58 entre Melissa et LuFisto.

LuFisto vs. Cheerleader Melissa (c) – ****

À un moment, Melissa se met à pisser le sang après un coup de coude de LuFisto au visage. Le finish m’a semblé un peu brusque pour être franc et je ne serais pas surpris que le match ait été raccourci après la blessure de Melissa. Bref, cette dernière conserve son titre après un air raid crash sur LuFisto.

Après le match, Melissa étrangle LuFisto et Kana arrive à la rescousse de sa partenaire. À la confusion générale, c’est… Martinez qui vient aider Melissa et s’enfuit avec elle.

Conclusions

La grosse différence entre ce volume et le précédent est que l’undercard semblait motivé et même si ça manque toujours de direction, il y avait au moins l’envie de bien faire.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *