WSU 9th Anniversary – 13/02/2016

WSU fête son neuvième anniversaire avec un show qui ne sort pas vraiment de l’ordinaire pour être franc. Étrangement, le main event voit… Solo Darling et Veda Scott s’affronter de nouveau dans un Sweet Uncensored Rules, Bates affronte Hania dans un rematch de la finale du tournoi pour le Spirit Title (au moins, Athena ne sortira pas de nulle part ce coup-ci), les CUNT seront opposées aux Fella Twins de Cataldo et McQueen, et on a surtout Havok contre LuFisto… dans l’opener. On a aussi quelques petites nouvelles et un retour, mais on y viendra.

LuFisto vs. Jessicka Havok – ***1/2

Un peu bizarre de commencer avec ce qui a le potentiel pour être le meilleur match du show, mais LuFisto était bookée dans un autre show ce jour-là et je suppose qu’elle ne serait pas arrivée à temps si ce match était le main event. Cherry Bomb est aux commentaires avec le gars habituel.

Suis-je le seul à trouver ça dommage que J-Hav ne vienne pas avec la vieille ceinture de championne comme elle le faisait la première fois ? Sans surprise, un match physique entre ces deux femmes et Havok remporte la mise avec un bête samoan drop.

Après le match, Havok fait une promo parce qu’elle sait que Cherry Bomb sera bientôt apte à se battre et elle lui annonce que lors de Wrestlecon le week-end de Wrestlemania, elles s’affronteront pour le titre et que Cherry ne pourra rien faire contre ça. La caméra est sur CB pendant cette annonce et cette dernière gueule de manière plus aigüe que jamais, EXCELLENT.

On a une longue séquence ensuite avec Cataldo qui introduit Alicia au Hall of Fame. Alicia a été la première championne de WSU et remporté les autres titres aussi.

Samantha Heights vs. Su Yung (avec Chrissy Rivera) – ***

Deux débuts ici avec Heights qui a été formée par Dave Crist (un catcheur régulier de CZW) et qui commence à apparaître un peu partout depuis 2016. Yung n’est pas une inconnue et catche surtout à Shine, mais c’est bel et bien son premier match à WSU.

Apparemment, Yung en zombie n’est pas juste un truc de Shine, mais son gimmick actuel. Avant le match, Rivera pique le micro à Emil J et s’excite parce qu’on ne l’a jamais appelé pour WSU et qu’elle est une exclue comme Yung (d’où cette association), mais que les choses vont changer à partir d’aujourd’hui.

Certainement un bon début de la part des deux. Yung remporte le match avec un Michinoku driver.

Brittany Blake vs. Penelope Ford – **1/2

Je suppose que les deux se connaissent bien et ont dû s’affronter quelques fois lors des Dojo Wars, mais ce sont surtout deux catcheuses inexpérimentées et ça pourrait vite devenir une catastrophe.

Bon, ben c’était correct ma foi. On sent bien que les deux sont encore très tendres sur le ring, mais il n’y a pas eu de botchs grotesques et elles sont restées simples dans ce qu’elles faisaient. Blake remporte le match avec une prise de soumission.

Hania the Howling Huntress vs. Leva Bates (c) – **

Je ne sais pas qui est Bates ce coup-ci.

Même si j’apprécie assez ce règne de Bates jusqu’ici, ce match me rappelle à quel point Hania aurait eu plus de sens comme championne. À un moment, Bates fait un double foot stomp absolument horrible sur Hania qui se mange le plancher du ring en pleine tronche et Hania semble d’ailleurs bien remontée après ça. À un moment, Rivera et Yung reviennent et alors que l’arbitre est occupé avec Rivera au bord du ring, on a un très mauvais spot qui voit Yung vouloir attaquer Bates avec un coup de botte, mais frappe Hania à la place. Bates n’a plus qu’à faire son Coquina Clutch sur Hania pour la victoire, même si elle n’est pas heureuse de l’interférence du nouveau duo.

Jordynne Grace vs. Jenny Rose – ***

Rose n’était plus apparue depuis Power en mai 2015 et alors qu’elle semblait avoir abandonné le Japon en 2014 et première moitié de 2015, elle y a passé les six derniers mois de 2015 (d’où son absence) et y est actuellement depuis la fin du mois de juillet. On a également une nouvelle débutante ici avec Grace qui commence à se faire connaître depuis 2016.

Un match qui aura principalement servi à mettre en avant Grace qui remporte le match de manière convaincante.

Social arrive seule avec les deux ceintures par équipe, puis fait une promo incompréhensible et demande à ses adversaires du jour de venir parce qu’elle peut les battre seule. Cataldo et McQueen font leur entrée et Cataldo s’excite parce qu’il voudrait bien savoir où se trouve Kimber Lee, puis McQueen attaque par derrière. Quelques instants après, Gabby Gilbert fait son apparition pour sauver son ex-partenaire (elles ont été les premières championnes par équipe de WSU), ce qui nous amène donc à…

The Beatdown Betties (c) (Annie Social et Gabby Gilbert) vs. The Fella Twins (Eddy McQueen et Rick Cataldo) – ***

Un bon petit match et sans surprise, Cataldo fait le tombé victorieux sur Gilbert en s’aidant des cordes. Un peu dommage que le long règne des CUNT se termine d’une aussi drôle de manière, mais je suppose que le brusque départ de Lee n’aura pas laissé le choix.

Veda Scott vs. Solo Darling – ***

Le booking débile semble s’être calmé depuis quelques shows, mais le simple fait que ce match soit le MAIN EVENT me dépasse un peu je dois dire. Déjà, c’est une rivalité basée sur pratiquement rien à part que Scott n’apprécie pas que Darling soit toujours excitée ainsi (et que Blake l’ait choisi pour le match par équipe d’Excellence je suppose ?). Ensuite, c’est quoi cette stipulation ? Apparemment, un Sweet Uncensored Rules signifie qu’on a une table avec tout un tas de bouffe et sucreries dessus et… c’est tout. Enfin, ces deux femmes ne sont juste pas bonnes et ce n’est pas comme si leur premier match lors de Control était ce grand classique du catch féminin. Je sens déjà la note négative venir, mais voyons ça…

Pour être franc, ce n’est pas aussi misérable que je ne l’aurais pensé. Les « armes » sont ridicules au possible (ce n’est que de la bouffe après tout), mais les spots ont au moins le mérite d’être vaguement amusants et parfois assez violents. À un moment, Scott va chercher une boîte de chocolats mais au lieu de ces derniers, il y a des PUNAISES qu’elle éparpille au milieu du ring. Évidemment, elle se les mange quelques instants après, puis Darling fait un rock bottom sur la table à l’extérieur et ça lui permet de remporter le match.

Conclusions

WSU remonte lentement mais sûrement la pente et ce premier show de la nouvelle ère est prometteur pour l’avenir. Le ménage continue également avec le dernier match en date pour Hania (qui ne semble plus vraiment catcher) et Havok qui perdra contre Cherry lors de Wrestlecon pour boucler la boucle.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *