Sumo – Haru Basho 2019 – Prélude

Demain matin commence le deuxième tournoi de sumo de l’année : le Haru basho à Osaka. Je pensais faire plus long que ça, mais je suis en plein déménagement et n’avais pas forcément la tête à ça.

Banzuke

Pas vraiment de grandes surprises au bout du compte, même si j’étais bien loin du compte avec mes prédictions juste après Hatsu. Il n’y vraiment que M13 à M17 qui me semble un peu étrange et fait au petit bonheur la chance, mais il y a bien pire en juryo avec Gagamaru et Chiyonoumi qui ont fait un énorme bond de six rangs complet… avec un simple KK (8-7) de J14. Il y a des fois où il ne faut pas chercher à comprendre.

À suivre ce basho

Il n’y aura qu’un absent pour le premier jour avec Chiyonokuni qui sera kyujo.

Les yokozuna et ozeki doivent une revanche après un Hatsu poussif. Tochinoshin sera kadoban et risque donc une rétrogradation en sekiwake s’il finit avec un nouveau MK. Vu sa petite forme depuis qu’il a été promu au rang, ce ne sera pas une partie de plaisir pour lui.

Derrière, les deux sekiwake sont dans un ozeki run. Takakeisho devra au moins faire un 10-5 (à mon avis en tout cas) pour assurer sa promotion tandis que Tamawashi est dans la même situation que Takakeisho lors de Hatsu et devra probablement faire 12-3 au moins pour grimper au rang d’ozeki.

Un cran en dessous, Hokutofuji effectue ses débuts dans le sanyaku après un solide 9-6 lors d’Hatsu. Un KK serait déjà un bon résultat pour quelqu’un qui n’a jamais eu un record positif au dessus de M2 (4-11 lors d’Hatsu 2018 et 7-8 lors de Kyushu 2018, à chaque fois en tant que M1).

Dans les simples maegashira, on a six rikishi qui sont à leur meilleur rang (ils ont un rectangle rouge dans le classement), dont trois qui effectuent leurs débuts en makuuchi (Tomokaze, Terutsuyoshi et Daishoho). Tomokaze est un cas intéressant parce qu’il n’a pas encore eu un MK depuis ses débuts lors de Nagoya 2017.

En dehors de ça, on peut se demander si Yoshikaze pourra de nouveau se reprendre après un basho complètement foiré ou si le poids des ans commence à être trop lourd pour lui. Toyonoshima remonte en makuuchi après une absence de près de trois ans à ce niveau suite à une blessure et un long parcours du combattant en makushita (troisième division pour rappel). Ishiura revient également après deux basho en juryo où il n’a pas été très impressionnant.

Bref, il y aura de quoi faire et on commence demain pour prendre le pouls.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.