MLW Fusion Episode 63 – 24/06/2019

Retour à la normale cette semaine.

On commence avec… une oraison funèbre de Havoc pour Callihan avec une tombe et tout. Salina dit juste qu’il repose en paix et essaie un rire sardonique qui ne marche pas vraiment pour être honnête. C’est sans doute parce que j’ai vu cette vidéo il y a peut-être une semaine ou deux :

On a un rundown du show avec Low Ki qui affrontera quelqu’un et les deux matchs prévus (et non Bocchini, Smith Jr a battu MJF il y a deux semaines, pas la semaine dernière).

Ce dernier arrive justement avec Blake pour s’asseoir avec Bocchini et Cornette, puis fait une promo comme quoi Holliday va détruire Hart et envoie chier les deux autres dès qu’ils daignent le couper, EXCELLENT. Hart fait son entrée et le ton monte directement entre lui et MJF (qui se « cache » derrière Cornette, de nouveau EXCELLENT). Holliday attaque Hart par derrière, puis on a un beatdown qui se finit avec MJF qui assomme Hart avec la ceinture de champion par équipe qu’il avait amené. Les deux partent avec la ceinture et le reste de la Hart Foundation arrive trop tard.

Pas de match donc, et vu qu’ils ne savent pas trop quoi faire (c’est un petit détail que j’apprécie), on revoit la « saga » Callihan des dernières semaines. On a une vidéo avec Warner au bord d’une rivière ensuite qui s’excite sur Promociones Dorado et dit qu’il va les détruire un à un, et Havoc semble être sa première cible. Je ne sais pas vraiment si ça m’emballe ou pas vu que Havoc ne fait plus que du hardcore de nos jours, mais si ça peut le faire partir lui aussi de MLW (le show télé de AEW commence en octobre et je doute que Havoc et MJF puissent apparaitre des deux côtés), je suis totalement pour.

Jordan Oliver vs. Isias Velasquez

Oliver… est un repris de justice d’après ses fringues? Il prétend être le Sauce God (non, vraiment) et est un heel apparemment. Pendant le match, Cornette aperçoit Myron Reed dans les gradins parce que lui et Rich Swann se plaignent de leur traitement à MLW. C’est étrangement compétitif pour ce qui n’est qu’un match d’entrainement contre un jobber qui est mentionné comme ??? sur la page CageMatch du show. Bref, Oliver en finit avec un espèce d’O-Face/Eclipse pour la victoire.

Note : **1/2 – Un bon petit match ici. Oliver semble juste être cocky heel générique #468, mais on dirait qu’il est vaguement relié à cette storyline avec Reed et Swann d’après sa petite promo d’avant-match qui ne semblait pas avoir beaucoup de sens jusqu’au moment où Reed a fait sa petite apparition et l’explication des commentateurs.

On voit une vidéo avec les Von Erich et tout le buzz qui en découle. On voit aussi quand auront lieu les prochains gros show de MLW : Kings of Colisseum le 6 juillet, Never Say Never le 25 juillet et War Chamber le 7 septembre. On revoit quelques temps forts de Flamita vs. Horus de la semaine dernière, puis l’attaque contre Hart plus tôt, puis Ki qui assomme Martinez.

Low Ki vs. Tom Coffey

Ki lui fait directement son coup d’avant-bras (et le logo de Contra apparait brièvement à l’écran) et… voilà pour le « match ».

Note : Squash – C’est certainement une manière de mettre en avant ce coup je dois dire.

Dans les coulisses, Ki s’excite sur Contra et dit qu’ils sont maintenant dans son viseur. Ceux-ci disent que Lawlor est un crétin et va soufrir ce soir. On a ensuite la vidéo avec Wagner Jr, puis encore l’attaque sur Hart. De nouveau le control center pour Kings of Colisseum et… ça commence à être un peu long. Il y avait le « match » de Ki au milieu, mais ça fait plus de dix minutes que Oliver a gagné son match maintenant. On a encore une promo de Lawlor qui est la même que la semaine dernière je pense.

Contra Unit (Josef Samael, Simon Gotch et Jacob Fatu) vs. Tom Lawlor, Ross et Marshall Von Erich

On connait Gotch (qui peut utiliser ce nom à MLW apparemment) de la WWE, Fatu est un membre de la famille Anoa’i et donc cousin plus ou moins éloigné des Usos/Roman Reigns/The Rock/etc, Samael est un peu un inconnu mais a été champion de la NWA en 2011. Lawlor est un ancien combattant de l’UFC qui s’est reconverti dans le catch et les Von Erich sont les fils de Kevin Von Erich qui n’ont jamais vraiment perçé jusqu’ici (NOAH en début de carrière, puis quelques matchs à TNA).

Avant le match, Gotch s’engueule avec un fan (probablement une « plante ») et le toise pendant de longs instants avant de balancer sa casquette au loin, EXCELLENT. Au moins, Bully Ray ne le fera pas venir dans les coulisses et l’intimider pour son sinistre plaisir de puissance. Bref, Lawlor et les Von Erich attaquent Contra par derrière. Le début est chaotique, puis ça devient assez mou pour être franc avec les catcheurs qui donnent plus l’impression d’attendre le prochain spot par moments que d’être des membres actifs de la baston. C’est d’autant plus flagrant lorsque Lawlor va chercher une petite planche dans les coulisses et frappe Fatu avec pendant que Gotch et Samael… regardent ça et ne font rien alors que les Von Erich sont au sol. Bref, ceux-ci font un Claw Slam (c’est juste le Claw avec une souplesse/chokeslam) pour la victoire.

Note : **1/2 – Eh, l’idée était là, mais la réalisation était un peu défaillante par contre.

La baston continue et d’autres arbitres + la sécurité arrivent pour tenter de les séparer. Il y a un spot tellement mauvais entre Lawlor et Gotch que la caméra coupe pour des images du public à la place. Cet après-match est bien plus chaotique que le match en lui-même. On voit furtivement Samael qui emmène Lawlor vers les coulisses pendant que Gotch et Fatu font barrage et attaquent au hasard. Pendant ce temps, les Von Erich… prennent la pose sur le ring et n’essaient même pas de retrouver leur partenaire qui est clairement en danger. Samael revient avec une chaise (et sans Lawlor donc) et Contra commence à tabasser directement les agents/arbitres/membres de la sécurité qui sont toujours là. Les Von Erich décident enfin d’intervenir au lieu de faire mumuse sur le ring. Lawlor revient (je vois…) avec le bout de bois et essaie de neutraliser Contra sans succès. Une table est préparée et c’est un ARBITRE qui passe à travers. Contra s’en va et intimide Bocchini apparemment, pendant que les trois autres sont sur le ring et célèbrent cette victoire(?).

Conclusions

Un show très light cette semaine : seulement 49 minutes avec un « match » de trois secondes et une montagne de recaps. Le match et après-match entre Contra et Lawlor/Von Erich étaient une bonne idée en théorie, mais aurait gagné à être plus court et sans les Von Erich qui célébrent pendant deux siècles au lieu d’intervenir lorsque Contra attaque des officiels/emmène Lawlor dans les coulisses.

À part ça, Warner semble se focaliser sur Dorado (pas nouveau, mais plus clair), Ki sur Contra (vaguement plus surprenant), et Dynasty a maintenant une des deux ceintures des champions par équipe en « otage ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.