MLW Kings of Colosseum – 08/07/2019

Nous voici à mon premier gros show de MLW. D’après ce que j’ai lu de ceux-ci, ils ont tendance à ne pas vraiment répondre aux attentes construites par le show télé, mais on va voir ça.

On a un run-down du show avec Fatu contre Lawlor, Horus contre Reed et l’open challenge d’Hammerstone. Accessoirement, est-ce Bocchini qui fait le voice-over avec une voix graveleuse?

On est à Chicago après de nombreuses semaines dans le Wisconsin et la salle est pleine apparemment. Quand je vois que ROH peine à vendre 500 tickets à New York pour son prochain show télé…

Hammerstone arrive avec Dynasty pour son open challenge. Il fait une promo comme quoi il représente tout ce qui est bon dans l’Amérique et espère bien que la crème de la crème va répondre et c’est… Kotto Brazil qui sort, ce qui nous amène donc à…

Kotto Brazil vs. Alexander Hammerstone (c) (avec Dynasty) – **1/2

Dynasty est à la table des commentateurs et le micro de MJF ne fonctionne pas, ce qui réjouit grandement Cornette et MJF s’excite comme un con, EXCELLENT.

Le match est bien plus compétitif que je ne l’aurais imaginé au départ, mais Brazil n’a jamais donné l’impression d’avoir une quelconque chance ici. Il n’y a rien de mauvais, mais c’était juste un match d’entrainement pour Hammerstone. À la limite, MJF et Cornette étaient plus intéressants à la table, ce qui est une bonne et une mauvaise chose en même temps. Bref, Hammerstone fait son finisher sur Brazil pour la victoire.

Après le match, Dynasty remonte sur le ring et MJF s’excite sur tout le monde comme à son habitude. Il veut un match pour les titres par équipe parce qu’ils sont meilleurs que la Hart Foundation et qu’ils le savent très bien.

Bocchini et Cornette récapitule l’histoire de Contra à MLW jusqu’ici. On retrouve Gotch devant une porte qui… dit quelque chose, mais c’est apparemment le vestiaire de Lawlor et ce dernier en sort pour le tabasser et dire qu’il compte bien en finir avec Contra ce soir.

MLW aura un PPV (le premier je crois?) le 2 novembre qui s’appelle Superfight et où tous les titres seront défendus + des dream matches.

Myron Reed (avec Jordan Oliver) vs. Rey Horus – **1/2

Comme je le sentais, Oliver est dans cette storyline avec Reed. C’était assez classique avec Horus qui dominait plus ou moins, mais Oliver s’en mêle régulièrement et permet finalement à Reed de remporter la mise.

Après le match, les deux tabassent Horus, mais on part vers une intervieweuse qui est avec la Hart Foundation (DBS Jr et Hart) dans les coulisses. Ils acceptent le challenge de Dynasty, mais ce sera un match de l’échelle parce que c’est un match dangereux que son oncle Bret Hart (c’est DBS qui parle ici) a inventé à Stampede Wrestling. Il veut également que ce soit Pillman Jr qui soit dans ce match avec Teddy pour essayer d’enrayer cette série de défaites (une série de… un match). Hart amène Pillman qui est flatté et compte bien répondre à l’attente.

On retrouve Cornette sur le ring pour son « podcast live » avec de la Renta. En gros, c’est une interview classique (et un plug pas super discret pour le podcast de Cornette) avec SDR qui se vante de ses accomplissements, s’énerve lorsque Cornette lui demande si LA Park va utiliser pas-MITB après le main event parce que c’est confidentiel et qu’elle ne compte pas balancer ça devant « une bande de losers et lui ». Il lui pose une question à propos de Konnan et elle répond qu’elle n’a pas peur de lui parce qu’il ne sait pas garder ses stars, ni même satisfaire une femme. Cornette est outré par cette phrase et s’excite sur SDR, mais voici Konnan justement (quel étrange hasard) qui… fait exactement les mêmes catchphrases qu’en 1998 à la WCW. Bref, il propose à SDR de voir si ce qu’elle vient de dire est bien vrai et sa réaction est de presque vomir, EXCELLENT. Elle répond qu’elle n’a pas le temps pour ces conneries, Konnan rétorque quelque chose en espagnol et la traite de pute en gros. Il dit qu’il a un nouveau groupe de luchadors et qu’il les a signé cette fois-ci pour éviter que SDR ne lui pique. Elle répond qu’elle a un petit secret qui le mettrait à genoux et fin à sa carrière, et qu’elle compte bien le dévoiler s’il continue son petit numéro, et elle part.

On revoit Lawlor qui élimine Gotch plus tôt et que les Von Erich ne sont pas là cette semaine pour surveiller ses arrières, puis de nouveau la vignette de Wagner Jr. Bocchini et Cornette récapitule ce qu’il vient de se passer jusqu’ici, puis on retrouve Dynasty dans les coulisses qui réagissent à la Hart Foundation. MJF est vaguement un enfoiré ici vis-à-vis de ses collègues, mais saute au plafond lorsque Hammerstone lui annonce que Pillman sera dans le match. Il déchante très rapidement quand Holliday lui dit que c’est un match de l’échelle et ne semble pas très chaud à cette idée. Holliday le rassure en disant qu’il est assez grand et qu’il n’y aura aucun problème, mais MJF n’est clairement pas convaincu. Holliday accepte parce qu’il n’a aucune raison de refuser alors que MJF est énervé sur les deux autres et se barre. *regarde le calendrier* Yep, moins de trois mois maintenant. Juste après, Cornette annonce que MJF a le vertige et que ça explique sa réaction. On a de nouveau une rétrospective de cette rivalité entre Lawlor et Contra.

Jacob Fatu (avec Josef Samael) vs. Tom Lawlor (c) – ***1/2

SDR est au premier rang pour suivre ce match.

Ce n’est pas le match le plus fascinant du monde avec Fatu qui domine ce match et Lawlor qui essaie tant bien que mal de mettre le monstre au tapis, mais ça a fait son boulot pour mettre en avant Fatu comme un monstre imbattable justement. Bref, Fatu fait son splash arrière sur Lawlor et remporte le titre.

Après le match, SDR est au téléphone et part pendant que Contra pose longuement sur le ring avec leur drapeau. Au moins, les commentateurs traitent ce changement comme si c’était la fin du monde.

Conclusions

Je comprends un peu la critique comme quoi ces shows spéciaux ne répondent pas aux attentes sur le ring, mais je remarque qu’on a de nouvelles storylines et des avancées significatives dans d’autres. Fatu est le nouveau boss final de la promotion et les challengers crédibles ne se bousculent pas pour le moment, les tensions continuent chez Dynasty et leur rivalité avec la Hart Foundation passe à la vitesse supérieure, et SDR et Konnan reprennent une ancienne rivalité apparemment. Il n’y a vraiment que la storyline avec Oliver/Reed/Swann qui n’évolue pas et ça ne m’agace pas trop parce qu’elle est trop vague pour moi jusqu’ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.