Le tram à Liège : 700 millions d’€ par les fenêtres ?

Si vous habitez en région liégeoise et que vous vous informez un minimum, vous avez sans doute lu/vu/entendu que le tram ferait son grand retour d’ici 2013.

Mais avant toute chose, parlons de la situation actuelle. Le trajet du futur tram est aujourd’hui composé de deux lignes de bus : les lignes 2 et 3 pour la partie Jemeppe – Liège, et les lignes 5 et 6 pour la partie Liège – Herstal. Ces lignes ne se rejoignent pas à un endroit commun en ville, mais le terminus de la ligne 2-3, qui se situe Place de la République Française, n’est qu’à une grosse centaine de mètres du point de départ des lignes 5-6, qui lui se trouve Rue Léopold (à quelques pas de la Place Saint-Lambert). Combinées, ces deux lignes comptent 40 arrêts (24 et 16) et ont un « débit » d’environ 5.000 passagers par heure et par sens en moyenne.

Voilà qui plante le décor. Parlons maintenant de ce fameux tram.

Le tracé de cette ligne reprendrait à peu de choses près ceux des lignes de bus actuelles et le nombre d’arrêts de ces mêmes lignes serait assez correct (le trajet faisant presque 15 kilomètres, ça donnerait un arrêt/375 mètres).

Alors, qu’est ce qui cloche ?

Le prix tout d’abord : on parle aujourd’hui de 700 millions d’€ (300M pour l’infrastructure, 400M pour le coût d’exploitation sur 30 ans) pour une seule ligne. Complètement excessif quand on sait que le tram fera le même trajet que des lignes de bus actuelles (et de trains, mais je vais y revenir).

Ensuite vient le tracé en lui-même : toute la partie Jemeppe – Entrée en ville (presque 6 kilomètres !!!) est un vaste No Man’s Land composé principalement de vide, d’usines, et de quartiers délabrés (Jemeppe-Est, Tilleur-Bas, Sclessin et le Val Benoit). Autant dire que l’intérêt du tram est proche du néant pour ce gros tronçon.

Enfin, de vraies alternatives existent, mais sont laissées plus ou moins à l’abandon. Il y a les voies navigables (la Meuse) mais surtout le train dont je vais un peu parler. En théorie, relier Jemeppe (on peut même encore reculer jusque Flémalle) à Herstal serait d’une facilité déconcertante, vu que le tracé existe. En pratique, le résultat est tout autre : il y a très peu de trains, le trajet n’est pas direct (il faut s’arrêter à Liège Palais et prendre un autre train qui va vers Herstal), les arrêts sont sordides et insécurisants et surtout, ceux-ci sont lourdement méconnus du grand public. Malgré d’évidents avantages de vitesse, de capacité, et de coût, cette alternative est oubliée par les décideurs en tout genre. A noter aussi que la ligne ferroviaire ne passe pas trop loin (voire carrément à côté pour pas mal de tronçons) des routes où passera le tram …

Le tracé du futur tram (Cliquez sur image pour voir en pleine résolution)

Le tracé ferroviaire (Cliquez sur image pour voir en pleine résolution)

D’après le titre de l’article, vous aurez compris que je ne suis pas vraiment pour CE retour du tram. J’ai l’impression que l’on veut remettre le tram juste parce que c’est tendance et écologique, et non pour améliorer les transports en commun existants. Avec 700 millions d’€, il doit y avoir moyen de faire un réseau de bus plus moderne et efficace, de vraies lignes de trains à l’échelle de l’agglomération et une ligne par voies navigables. Là, 700M pour UNE ligne de tram qui remplace des lignes de bus, ça ressemble à un IMMENSE gaspillage d’argent pour un jouet bling-bling.

Si vous voulez une réflexion autrement plus intéressante sur le tram en région liégeoise (parce que non, je ne suis pas contre un retour utile de ce dernier), allez sur le site UrbAgora (à cette page pour être précis 😉 ).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *