Test Lego : Farnsworth House (21009)

Fini les sets à cinq euros (pour le moment du moins), on passe aux choses sérieuses aujourd’hui avec la Farnsworth House, un set de la récente gamme Architecture.

Infos pratiques

  • Nom : Farnsworth House
  • Référence : 21009
  • Prix : 59,99 €
  • Nombre de pièces : 546
  • Prix par pièce : 0,110 €

Qu’est-ce que la gamme Architecture ?

En gros, le but de la gamme est la reproduction de célèbres bâtiments (gratte-ciel, monuments, maisons, etc) grâce aux fameuses briques Lego. A l’heure qu’il est, la gamme compte seize sets répartis dans deux thèmes différents : Architect et Landmark. Honnêtement, je suis perplexe devant ce classement assez bizarre et aurais plutôt vu quelque chose comme Minimalist et Detailled. Pourquoi ? Quand on regarde les sets actuels, ceux qui ont moins de 300 pièces sont généralement assez sommaires et minimalistes (Sears/Willis Tower, John Hancock Center, Empire State Building, Seattle Space Needle, Musée Guggenheim de New York, Rockefeller Center, Burj Khalifa et l’Opéra de Sydney) tandis que ceux qui ont plus de 300 pièces sont au contraire plus détaillés et souvent plus imposants.

La gamme Architecture vise surtout un public adulte et bien entendu, les personnes intéressées par l’architecture. Les prix sont généralement considérés comme assez élevés et dans un sens, ce n’est pas tellement faux. Pour en revenir à la manière dont je diviserais les sets en deux thèmes distincts, ceux de la catégorie Minimalist (moins de 300 pièces pour ceux qui ne suivraient pas 😉 ) ont un prix par brique/pièce qui dépasse allègrement les 0,14€ (sauf Burj Khalifa, 0,12€) alors que ceux de la catégorie Detailled ont une moyenne plus classique qui tourne entre 0,09 et 0,11€.

Mais trève de blabla, passons au test de la Farnsworth House.

La boîte

L’une des caractéristiques de la gamme est la qualité de la boîte, largement supérieure aux sets traditionnels. Pas de languette à déchirer donc, un flap normal permet d’ouvrir la boîte. Le carton est de bonne qualité et c’est une boite que l’on conservera dans un coin.

Au niveau de la présentation, c’est très sobre et « adulte » avec une représentation du modèle sur le devant et quelques infos + une photo de la vrai Farnsworth House à l’arrière.

A l’intérieur

Les polybags sont au nombre de sept, dont deux rien que pour les pièces blanches 1×1 plates. Dans les autres, on retrouve :

  • Un sac avec les pièces de la base du modèle
  • Un sac avec les pièces principales de la base et le toit de la maison
  • Un sac avec les 2×2 blancs plats et les pièces beiges plates
  • Deux sacs avec le reste des pièces en vrac

Une autre caractéristique de la série Architecture est le fascicule contenant les instructions de montage qui est imprimé sur du papier de très bonne qualité et contient également quelques informations et photos sur la maison, sa conception, sa construction, son architecte (Ludwig Mies van der Rohe) et le petit mot du concepteur du set (Adam Reed Tucker). Ce qui est dommage par contre, c’est le livret en anglais.

La construction

Nous y voilà, on va enfin construire la Farnsworth House.

On commence bien sûr par la base du set. Rien de bien compliqué jusqu’ici.

Mise en place de la grande terrasse et des piliers qui soutiendront la maison. Pas trop compliqué non plus, mais surtout très monotone de placer 110 1×1 blancs pour le sol, sans oublier qu’il faut essayer de les aligner le mieux possible.

La base de la maison proprement dite.

Après une première couche de pièces. De nouveau, une bonne centaine de 1×1 plats blancs à placer.

La maison est meublée désormais, le seul set Architecture qui y a droit jusqu’ici.

Installation des plaques transparentes/vitres et des colonnes de support.

La maison finie. Le toit utilise les 2×2 blancs plats (52 en tout) placés sur des plaques de 4×8.

Le set est fini. On pose simplement la maison sur les morceaux de colonnes que l’on avait placé au début sur la base et on installe la petite pancarte avec la plaque sérigraphiée.

La plaque.

Mes notes

Contenu

Le fascicule est évidemment un gros plus par rapport à un set City par exemple, mais on regrette certaines petites choses malgré tout. Déjà, l’utilisation de l’anglais est un peu dommage et pourrait rebuter ceux qui ne sont pas familiers avec la langue de Shakespeare. Malheureusement, c’est le cas pour tous les sets Architecture et même s’il est possible de télécharger le fascicule en français sur le site de Lego, ce n’est pas la même chose.

On regrette aussi le peu d’informations que recèle le fascicule. Evidemment, on ne s’attend pas à une brique de 400 pages qui raconterait tous les détails du bâtiment, mais on reste sur sa faim quand on a fini les quelques pages de texte.

Au niveau des pièces, on est ici devant un set qui utilise pratiquement que des pièces assez basiques. En même temps, la maison a aussi ce côté basique et simple, donc je suppose que ce n’est pas une énorme surprise non plus.

Pour ce qui est de la variété des pièces, ce n’est pas exceptionnel non plus. Sur les 546 pièces, on compte :

  • 238 1×1 plats blancs
  • 52 2×2 plats blancs
  • 46 1×1 blancs (taille standard, pas les petits)

Bref, un peu plus de 60% du set pour trois types de briques.

Note : 7,5/10

Construction

Une construction assez longue, mais monotone pour être franc. Les 1×1 plats blancs sont une corvée à placer et le nombre n’aide pas à la rendre plus supportable. Malheureusement, ce placement prend la majorité de la construction et c’est pratiquement la seule chose que l’on retienne lorsqu’on a fini. En dehors de ça, le montage est assez plaisant et simple.

Note : 7/10

Produit final

La gamme Architecture a beau ne pas être du « vrai » modélisme, je trouve qu’ils ont réussi leur pari avec ce set. Le modèle est bien fidèle à l’original et on retrouve également le côté épuré et simple de la Farnsworth House.

Note : 9/10

Conclusion

En construisant la maison, j’ai mieux compris pourquoi ces sets ne sont pas fait pour les enfants : il y a évidemment aucune jouabilité quand la maison est finie (les figurines sont bien trop grandes pour ça) et la construction, même si je pense qu’un gosse pourrait s’en sortir sans trop de problèmes (aligner les 1×1 à la limite), est quand même bien ennuyeuse.

Bref, un premier set Architecture qui représente parfaitement cette gamme : ce ne sont pas les pièces ni la construction qui comptent, mais le résultat final.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

One thought on “Test Lego : Farnsworth House (21009)

  1. Pingback : Test Lego : Big Ben (21013) « Le désordre de Thelone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *