WWE NXT Arrival – 27/02/2014

NXTArrival

J’ai commencé à suivre activement NXT en mai 2014 et ai donc loupé ce premier show spécial. Aujourd’hui, c’est l’heure de rectifier ça.

On commence avec Triple H sur le ring qui chauffe le public.

Sami Zayn vs. Cesaro – ****1/2

OK, on commence en force ! Wow, cette musique de Zayn craint et je préfère largement celle qu’il a aujourd’hui. Cesaro est toujours en « Real American » ici. Apparemment, il y a une longue histoire à NXT entre ces deux hommes.

Un match superbe avec Cesaro en boss final qui détruit Zayn encore et encore, mais ce dernier refuse d’abandonner jusqu’au moment où il n’en peut tout simplement plus.

Après le match, Cesaro célèbre sa victoire et se fiche un peu de Zayn avant de commencer à partir, puis il revient et ramasse la carcasse de Zayn avant que les deux ne s’enlacent. Cesaro dit quelques mots à Zayn et part pour de bon ce coup-ci (c’est son dernier match à NXT), laissant les projecteurs à Zayn qui se fait acclamer malgré la défaite.

Une vidéo avec Mojo Rawley ensuite. Je suppose qu’il n’y avait pas vraiment une « bonne » manière de suivre le match précédent, mais wow.

CJ Parker vs. Mojo Rawley – *1/2

Quand je vois ce match, je ne peux que donner raison à Parker d’être parti après Wrestlemania 31. Un an plus tard, presque tous les catcheurs et catcheuses présents ont évolué (promotion dans le roster principal ou un plus gros rôle à NXT) pendant que Parker faisait toujours le jobber, même si c’était contre Kevin Owens ou Hideo Itami à la place de Rawley. En parlant de ça, Rawley est l’un des seuls qui n’ait pas vraiment évolué depuis ce show.

C’est un match qui a lieu vraiment, rien de plus. Mojo avait encore un push de type imbattable à l’époque, un push qui est passé par la suite à Bull Dempsey, puis enfin Baron Corbin. J’avais oublié à quel point la descente du cul comme finisher était horrible et ridicule.

On voit Emma dans les coulisses qui s’échauffe, puis une vidéo sur elle. Mouais, je comprends parfaitement pourquoi ce gimmick débile n’a jamais marché dans le roster principal (ça et être le sidekick de Santino Marella).

Une vidéo avec The Ascension ensuite.

The Ascension (c) (Konnor et Viktor) vs. Too Cool (Grandmaster Sexay et Scotty 2 Hotty) – *1/2

Mouais, il va falloir du temps avant que la division ne remonte la pente. Rappelons que les adversaires de Ascension pour le premier Takeover quelques mois plus tard étaient Kalisto et Ricardo Rodriguez sous un masque.

De nouveau rien de spécial, K&V détruisent Too Cool avec ces derniers qui parviennent à prendre l’avantage quelques fois et font leurs vieux spots habituels. The Ascension gagne le match et continuent leur looooong règne.

Une vidéo avec Paige.

On voit Charlotte en compagnie de son père au premier rang.

Avant le match féminin, voici Stephanie McMahon parce qu’il faut toujours qu’elle se jette des fleurs apparemment.

Emma vs. Paige (c) – ***

C’était avant les gros matchs entre les membres du « NXT 4 » donc je peux comprendre qu’à l’époque, ce match devait être grandiose par rapport à ce que proposait le roster principal. Honnêtement, je pense que ce match est un peu faiblard aujourd’hui et a plus une valeur historique qu’autre chose.

Une vidéo avec Neville.

Dusty Rhodes et Pat Patterson sont au premier rang eux aussi.

Xavier Woods vs. Tyler Breeze – N/A

Woods arrive avec la musique de Brodus Clay pour une raison que j’ignore. Breeze n’a pas encore sa musique actuelle et de nouveau, celle qu’il a ici est nase.

Le « match » démarre à peine que la musique de Rusev retentit et le voici avec Lana qui n’a pas encore ses cheveux en chignon. Rusev balance Breeze à l’extérieur, puis fait l’Accolade à Woods qui « abandonne » et hurle à la mort. Lana prend le micro et dit que Rusev est le futur et un super athlète, puis Rusev dit quelque chose en bulgare. Woods n’a pas l’air de trop en vouloir à Rusev cela dit :

On voit Bo Dallas et une vidéo sur lui. Larry Zbyszko et Steve Keirn sont également aux premières loges, puis une autre vidéo où on voit Triple H qui officialise ce match de l’échelle et Neville qui dit qu’il deviendra le champion.

Shawn Michaels est là pour présenter le main event et accrocher la ceinture.

Adrian Neville vs. Bo Dallas (c) – ***

Dallas a l’air d’un psychopathe lorsqu’il sourit. Je ne dis pas que le gars était un main eventer en puissance pour le roster principal, mais il y avait probablement mieux à faire que de lui faire répéter « Bolieve » un million de fois et ne rien faire de plus avec lui.

Eh, j’ai pas trouvé ça super pour être franc. Comme souvent avec un match de l’échelle, je ne critique pas les efforts des deux hommes, mais surtout le fait que c’était juste un spotfest avec deux types qui se sont pris des bumps stupides avec/sur des échelles. Bref, Neville parvient à décrocher la ceinture et devient le nouveau champion.

Conclusions

Un show d’un match, mais qui a une valeur historique et symbolique.

Voyons un peu ce qu’ils sont devenus :

  • Sami Zayn : devenu champion en décembre lors de R-Evolution, puis a perdu le titre contre Owens à Rival. Il est blessé pour le moment et même si je pense qu’il effectuera son retour dans le roster principal pour reprendre sa rivalité avec Owens, ça ne m’étonnerait pas qu’il ait un dernier run à NXT vu que la plupart des catcheurs avec qui il a feudé ne sont plus là et qu’il n’a affronté personne de la nouvelle garde.
  • Cesaro : a gagné le Battle Royal à WM30, puis n’a rien fait pendant des mois avant de faire équipe avec Tyson Kidd et devenir champions par équipe pendant quelques temps. Il est de nouveau dans les limbes à l’heure actuelle et semble bloqué dans un rôle de JTTS.
  • CJ Parker : est resté un jobber à NXT jusqu’au dernier jour, puis est parti après WM31. Aujourd’hui, il est retourné dans indies avec son ancien pseudo de Juice Robinson et aussi ridicule que cela puisse paraître, il est actuellement en tournée avec NEW JAPAN où… il fait le jobber. J’imagine que faire le jobber pour Shibata/Liger/Taguchi est plus gratifiant que pour des clowns comme Alex Riley, Baron Corbin ou Solomon Crowe.
  • Mojo Rawley : est toujours à NXT et fait équipe avec Zack Ryder. Comme beaucoup d’autres, l’afflux de stars des indies et internationales le fait descendre de plus en plus bas dans la hiérarchie et je ne sais pas si ce gars a beaucoup d’avenir pour être franc.
  • The Ascension : ont été champions pendant une éternité à NXT, puis sont montés dans le roster principal où leurs limites ont été exposées au grand jour. Ils sont maintenant les hommes de main de Stardust.
  • Emma : n’a rien fait dans le roster principal et s’est retrouvé dans une histoire de vol (une… protection pour iPhone qu’elle aurait oublié de scanner) dans un Walmart. Elle est revenue à NXT et je ne sais pas vraiment ce qu’il y a de prévu pour elle.
  • Paige : est monté dans le roster principal le lendemain de WM30 pour devenir la nouvelle championne des Divas et… n’a jamais vraiment confirmé. J’avoue ne pas être fan et pense qu’elle est terriblement surcotée. En prime, elle semble prendre la grosse tête ces derniers temps et devient une de ces enfants-stars qui risque de tomber de haut dans les prochaines années si elle ne change pas rapidement.
  • Xavier Woods : est resté encore quelques semaines à NXT, puis n’a rien fait de spécial dans le roster principal avant de se retrouver avec Kofi Kingston et Big E pour former le New Day qui, après un début horrible, est devenu l’un des rares points forts de RAW et Smackdown ces derniers mois.
  • Tyler Breeze : semblait bien parti pour devenir le heel #1 à NXT après Takeover et Fatal 4-Way, mais il n’a fait que redescendre dans la hiérarchie depuis lors pour faire place aux « vraie » stars (Itami, Balor, Owens, maintenant Crews et Corbin, demain Rich Swann et Biff Busick). C’est l’un des « vétérans » de NXT à l’heure qu’il est (il est là depuis 2010) et tourne en rond depuis des mois, mais personne ne semble pressé de le faire monter dans le roster principal ou d’en faire autre chose qu’un JTTIS (Jobber to the Indy Stars) à NXT.
  • Rusev : lui aussi est monté dans le roster principal peu de temps après ce show pour devenir un enième monster heel étranger et se faire battre par ce jeune premier John Cena à WM31 (et Extreme Rules, et Payback). Il est maintenant dans une storyline pourrie avec Dolph Ziggler/Lana/Summer Rae où les quatre sont dans cet espèce de rectangle amoureux. Fascinant, même si Rusev parvient à sauver ce qui peut l’être parce qu’il est génial.
  • Bo Dallas : encore un qui est rapidement monté dans le roster principal. Je n’ai vu que la toute fin de son parcours à NXT, mais Dallas dans ce rôle de heel psychopathe qui croit/prétend être un babyface avait tellement plus de potentiel que le personnage comique qui ne faisait que répéter « Bolieve » encore et encore qu’il incarne dans le roster principal. Il traine aujourd’hui dans les shows secondaires (Main Event et Superstars, parfois Smackdown) et il est difficile de croire qu’il remontera la pente.
  • (Adrian) Neville : est resté champion jusque R-Evolution avant de débuter dans le roster principal le lendemain de WM31. Il est dans le midcard comme à peu près tout le monde et je ne pense pas qu’il évoluera beaucoup dans sa carrière.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *