WWE NXT Takeover : London – 16/12/2015

Mieux vaut tard que jamais, donc voici enfin la review « officielle » de Takeover London, un show auquel j’ai assisté. On est à Londres au SSE/Wembley Arena pour ce dernier Takeover de 2015.

On démarre avec Triple H qui s’excite comme à son habitude et dit qu’il n’aurait manqué ça pour rien au monde.

Un package vidéo qui montre rapidement les matchs de ce soir.

Asuka vs. Emma (avec Dana Brooke) – **1/2

J’ai un bon souvenir de ce match, mais on va voir si ça tient toujours.

Euh, pas tant que ça malheureusement. Le match est étrangement compétitif alors que l’histoire même de cette rivalité est que Emma fait la grande maligne, mais crève de trouille dès qu’elle voit Asuka au point où elle ne voulait pas croiser son regard lors des semaines qui ont précédé ce show. On a un ref bump parce que bien sûr, puis on a un très mauvais spot qui voit Dana sortir un espèce de collier en cuir DEVANT ASUKA qui n’essaie même pas de faire croire qu’elle ne le voit pas parce que Brooke fait ça DEVANT SES YEUX. Asuka arrache le collier des mains d’Emma et l’arbitre se réveille justement en voyant Asuka avec l’objet, mais il ne la disqualifie pas et lui reprend juste le collier. Ensuite, Asuka tient Emma dans sa prise de soumission, mais Brooke vient faire mumuse au bord du ring pour occuper l’arbitre pendant que Emma « abandonne » (GRRR !!!). L’arbitre éjecte Brooke, puis Emma tente de frapper Asuka avec le collier, mais cette dernière évite le coup et Emma se mange un coup de pied dans la tronche pour la victoire. Un match overbooké pour aucune raison tangible (Emma n’est pas protégée en « abandonnant », puis en perdant totalement clean quelques instants après) et qui n’a pas collé avec l’histoire racontée jusqu’ici (Emma terrifiée par Asuka).

On voit Johnny Saint dans le public, puis Balor et Joe (et les Catchphrase Kings) qui arrivent plus tôt à l’arena.

Une vidéo qui récapitule cette rivalité entre les pas-Mechanics (ils sont devenus le Revival qu’après il me semble) et les Catchphrase Kings.

Colin Cassady & Enzo Amore (avec Carmella) vs. Dash Wilder & Scott Dawson (c) – ***1/2

Les Catchphrase Kings font leur truc habituel avant le match.

Je vais être honnête, je préfère ce match aux deux « matchs de l’année » contre American Alpha en 2016. Comme je le dis à chaque fois avec le Revival, je comprends le gimmick et ce qu’ils essaient de faire sur le ring, mais je ne vois pas cette équipe épique delamorkitu que tout le monde semble idolâtrer. Je dois toujours voir les matchs contre Ciampa et Gargano qui sont apparemment encore meilleurs que ceux-là, mais j’ai la vague impression que ces matchs sont également surfaits.

On voit Bayley qui arrive plus tôt avec Carmella, puis une vidéo sur Jax, puis une vague explication de cette rivalité entre Corbin et Crews.

Baron Corbin vs. Apollo Crews – *1/2

Difficile de croire que ces deux mariolles soient dans le roster de Smackdown aujourd’hui, mais c’est pourtant bien vrai.

« You should have stayed in Ring of Honor », Corbin à Crews qui n’a jamais catché à ROH, mais ça colle au personnage qui chie sur ces bouseux qui viennent des indies et se fiche probablement d’où ils viennent vraiment. Le match n’est pas rempli de botchs ni rien, mais c’est juste lent et ennuyeux. En prime, le match se traine et le public chante n’importe quoi pour s’occuper. Ce dernier se met à chanter « Botchamania » après une séquence qui ne me semblait pas foirée et même si elle l’était, ils se sont récupérés correctement. Eh, c’était moins mauvais que dans mon souvenir, mais c’était juste deux types qui s’échangeaient les coups sans but ni logique.

Une vidéo avec Zayn, puis on retrouve Jax pour une promo. Elle commence à parler, puis s’arrête parce que quelqu’un la regarde hors-champ et on découvre que c’est Asuka. On a enfin une vidéo sur Bayley.

Nia Jax vs. Bayley (c) – **1/2

Je crois que c’était le match de la soirée à mes yeux, mais on a vu ce que ça a donné avec le premier match féminin.

J’adore comme les commentateurs s’excitent comme des débiles parce que Bayley se sort de trois samoan drops et une descente de la jambe. Je sais bien que c’était le finisher de Jax à l’époque, mais c’est difficile de prendre ça au sérieux lorsque Bayley est la première adversaire sérieuse de Jax depuis son début. Je veux dire, est-ce vraiment incroyable de croire qu’il faudra plus que ça pour vaincre la CHAMPIONNE quand ses seules victimes jusqu’ici ont été des jobbeuses + Carmella ? Bon OK, se sortir de trois descentes de la jambe en plus est peut-être un peu excessif cela dit. Après ça, on a une interminable prise du sommeil et Jax abandonne enfin. Je maintiens qu’ils auraient dû avoir Bayley contre Eva Marie ici, Bayley contre Emma à Dallas, Bayley contre Jax à The End, puis enfin Bayley contre Asuka à Brooklyn avec cette dernière qui remporte le titre au lieu du rematch.

Une vidéo avec Balor et Joe.

Samoa Joe vs. Finn Balor (c) – ***1/2

GAAAAHHH, je recommence à peine avec NXT et cette fichue rivalité revient me hanter. Balor est Jack l’Éventreur parce que le démon ne le rendait pas assez ridicule ainsi je présume. Oh, et Joe est « Somoa » Joe apparemment…

Balor se fait démonter la gueule parce qu’il n’y a absolument aucune différence entre le Balor « normal » et le démon. Si au moins Balor se montrait plus agressif et/ou changeait un peu son style, le démon aurait un minimum de sens, mais il catche exactement de la même manière peu importe s’il est le démon ou « plain old » Finn Balor. Comme les autres matchs de la série, c’est juste deux types qui s’échangent les coups encore et encore jusqu’au finish. Balor remporte le match pour poursuivre son règne fade et sans intérêt.

Conclusions

Dans l’ensemble, la conclusion de mon compte-rendu quelques jours après le show tient toujours parce qu’aucun match n’a vraiment été mauvais, mais aucun n’a cassé la baraque non plus.

La prochaine review sera celle de Takeover Brooklyn 2016 d’ici quelques semaines 🙂

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *