WSU Resurgence 2016 – 10/09/2016

Je ne peux pas nier que le dernier show a quelque peu réduit mon optimisme vis-à-vis de la promotion, mais voici Resurgence 2016 avec un programme assez intéressant. On a les Fella Twins qui défendent les titres par équipe contre KC Spinelli et Xandra Bale, Bates défend le Spirit Title contre Su Yung, et Cherry Bomb/Allie affronte Jade/Mia Yim dans un match pour le titre mondial. Oh, et on a une flopée de nouvelles et quelques retours aussi.

Deonna Purrazzo vs. MERCEDES MARTINEZ – ***1/2

Ce retour mérite les majuscules parce qu’elle n’était plus apparue depuis le premier show de 2013. Purrazzo est une jeune catcheuse qui apparait un peu n’importe où de nos jours et qui est plutôt douée apparemment.

Martinez est babyface on dirait et ne semble pas avoir perdu de ses qualités après deux ans sans catcher. Malgré la défaite, Purrazzo n’aura pas été ridicule ici et c’est prometteur pour l’avenir, en espérant que la WWE ne vienne pas la piquer trop vite.

The Sinister Sweethearts (Brittany Blake et Samantha Heights) (avec Chrissy Rivera) vs. Priscilla Kelly & Nevaeh – **

Blake est avec la bande parce que pourquoi pas je présume. Kelly est une très jeune catcheuse qui n’a même pas deux ans d’expérience. Nevaeh effectue également son retour après sa grossesse et n’était pas prévue au départ d’après la petite promo d’avant-match de Kelly.

Eh, ce n’était pas mal et le match ne s’est pas écroulé comme un château de cartes malgré une Nevaeh assez effacée (j’imagine qu’elle n’était pas encore à 100%), mais le public semblait s’en foutre un petit peu et l’action n’était pas très excitante. Les Sweethearts remportent le match.

Jordynne Grace vs. Annie Social – **1/2

Un match en vitesse accélérée que Grace remporte, même si c’était bien plus disputé que ses deux premiers à WSU.

BaleSpin (KC Spinelli et Xandra Bale) vs. The Fella Twins (c) (Eddy McQueen et Rick Cataldo) (avec Jamie Senegal et Penelope Ford) – *

On a un nouveau heel turn qui sort de nulle part vu que Ford a rejoint les Twins comme ça sans aucune raison. Encore une fois, il y a eu AUCUNE INTERACTION entre Cataldo/McQueen et Ford jusqu’ici. Senegal de son côté est un jeune catcheur qui traine dans les Dojo Wars de CZW et qui lui aussi a été ajouté au groupe parce que le clan de Rivera n’était pas suffisant pour bourrer le midcard avec n’importe quoi. Spinelli fait ses débuts à WSU et Bale est de retour après une absence de trois ans.

Euh, pourquoi est-ce que l’arbitre ne compte pas un tombé complètement banal au tout début du match ? *revient quelques secondes en arrière* Oh, Spinelli a fait le changement dans le dos de Bale, autant pour moi. Spinelli… se roule sur McQueen ensuite et même les commentateurs ne savent pas comment prendre ça, au point qu’ils balancent des clichés débiles dignes de Michael Cole et JBL comme « elles sont là pour s’amuser » et MINDGAMES. Bref, le match se transforme rapidement en foutoir et Cataldo frappe Spinelli avec une ceinture dans le dos de l’arbitre pour la victoire. Whatever, BaleSpin ne m’a pas impressionné pour une balle et la bande à Cataldo est un milliardième groupe heel dont je me fiche pas mal. Franchement, cette division par équipe est tellement inutile que je me demande pourquoi WSU s’obstine à la garder.

Kiera Hogan vs. Taeler Hendrix – **

Hendrix n’est pas une inconnue et a catché entre autres à TNA, OVW et plus récemment à ROH dans leur pathétique excuse de division féminine. On a la dernière nouvelle de ce show en la personne de Hogan, une jeune catcheuse qui a elle aussi moins de deux ans d’expérience.

Mouais, Hendrix me laisse complètement de marbre dans ce rôle de heel méthodique qui met trois heures à faire n’importe quoi comme si on était dans les années 80 ou quoi. En prime, on a la FOLIE et BEUGLER BEAUCOUP parce que c’est tellement original de nos jours… Hogan était certainement plus intéressante dans ce match et même si c’est encore loin du compte au niveau psychologie et action sur le ring, il y a au moins une bonne base et vu sa petite taille, elle est parfaite pour le rôle d’underdog. Cela dit, ça n’explique pas vraiment le finish qui voit Hendrix faire un roll-up sur Hogan en retenant le maillot pour trois. Vraiment ? Hendrix ne peut pas juste la battre clean et passer à autre chose ? UGH…

Après le match, Hogan n’est pas contente et s’excite sur Hendrix qui beugle un peu plus et fait un tombstone sur Hogan. Cette dernière est acclamée lorsqu’elle se relève, ce qui est un bon signe pour elle.

Su Yung (avec Chrissy Rivera) vs. Leva Bates (c) – -***

Bates est le terminator ce coup-ci.

Le groupe de Rivera s’appelle The Reckoning apparemment, une information qui est balancée au milieu de nulle part par les commentateurs comme si c’était l’évidence même. Une des premières séquences de ce match est embarrassante tellement elle est lente à crever, comme si on avait deux rookies dans leur premier match après quelques leçons à peine. J’ai vu que le deuxième match entre ces deux-là avait trouvé sa place dans Botchamania avec des spots encore plus lamentables et je crains déjà le pire ici après une minute à tout casser. Un spot pourri plus tard, Rivera attrape la jambe de Bates dans une séquence où mettre un énorme panneau lumineux « HEY, RIVERA VA ATTRAPER BATES POUR LA FAIRE TOMBER HORS DU RING » sur l’écran aurait été plus subtil que ce qu’on a eu. On a ensuite la séquence avec la chaise que Yung foire à chaque fois. HEY LES COMMENTATEURS, ARRÊTEZ DE DIRE MINDGAMES BORDEL !!! Le match devient correct pendant quelques minutes, puis… les Sinister Sweethearts reviennent et… ne font rien. Ah, les trois montent sur le bords du ring pour occuper l’arbitre pendant que Bates tient Yung dans une soumission (au moins elle « n’abandonne » pas vu que c’est un spot qui m’a fait chier plusieurs fois ces derniers temps), puis Bates fait fuir les trois et… surprend Yung avec un roll pour trois…

CE FINISH EST COMPLÈTEMENT DÉBILE !!! BATES VIENT DE BATTRE YUNG TOTALEMENT CLEAN ALORS QU’ELLE A TROIS SBIRES POUR L’AIDER…

Après le match, Bates attend comme une conne que les membres de Reckoning viennent la tabasser. Je m’en fiche totalement parce que TU POUVAIS SORTIR DU RING PAR LE CÔTÉ LIBRE ET LE RECKONING EST L’ÉQUIVALENT DU OFFICE APRÈS AVOIR PERDU COMME DES MERDES À QUATRE CONTRE UNE.

Heureusement que le main event compte deux catcheuses que j’apprécie parce que ma review s’arrêtait là sinon…

Mia Yim vs. Cherry Bomb (c) – ***1/2

Techniquement, c’est Jade vs. Allie, mais j’en ai ma claque après cette ignominie.

« Étonnant » qu’un match sans overbooking inutile entre deux bonnes catcheuses soit très bon. Cherry attaque inlassablement le genou gauche de Yim et ça s’avère payant au final avec un BSE et une victoire clean pour CB.

Après le match, Cherry prend le micro et s’excite comme quoi elle est la catcheuse la plus dominante de WSU et que personne n’arrive à sa cheville. À la surprise de personne, Martinez fait son retour et lui dit que si Cherry était la plus dominante, c’est parce qu’elle n’était plus là, EXCELLENT. Elle lance un challenge à CB pour le prochain show et lui signale que c’est bientôt la fin de son règne.

Conclusions

Mouais, je ne sais trop quoi dire pour être honnête. J’ai bien l’impression que WSU va aller rejoindre Shimmer et Shine dans les promotions que je ne souhaite plus suivre, mais il reste un show pour 2016 et donc une dernière chance de se rattraper.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *