MLW Fusion Episode 80 – 21/10/2019

Eeet nous voici au stupide show hardcore promu par Jimmy Havoc, ça promet…

On commence avec une vague mention comme quoi Dynasty a un jugement ou quoi pour ne pas défendre les titres à Tijuana contre les Von Erichs. On retrouve ces derniers et ils disent juste que Dynasty a peur d’eux et qu’il serait temps qu’ils se comportent comme des champions. Ils annoncent qu’ils se sont arrangés avec les grandes pontes de MLW pour déplacer le match à Superfight à la place dans un Texas Tornado match.

Havoc nous parle de son art comme s’il était Kenny Omega. On le retrouve à son tour et dans cette vidéo enregistrée, il appelle la faction DONT IL EST L’UN DES MEMBRES « Promocione Dorades ». Bref, on a un rundown et je n’ai jamais été aussi peu excité pour un show…

Los Haraganes (Animal, Demencia et Silver Star) vs. Triple Amenaza (Arandu, Star Boy et Zarco) – NA, aucun intérêt

… et ce match n’aide vraiment pas je dois dire. Au moins, « trios action » est juste ce coup-ci.

Je… n’ai rien à foutre de ce match et je m’en branle tellement que je le regarde à peine. Comme la semaine dernière, c’est un match entre six types qu’on ne reverra sans doute jamais après ce show, donc je n’ai aucune raison de suivre ce qu’il se passe. Ça aide encore moins lorsque le logo de Contra apparait plusieurs fois au milieu du match, puis on est avec Samael qui sort ses banalités habituelles sur le chaos et SDR, puis Fatu s’excite vaguement sur Park. On retourne finalement à ce match capital entre six luchadors dont on ne sait rien.

Ce match se traine en prime et après près D’UN QUART D’HEURE, Haraganes font le tombé sur un des autres pour la victoire. Je ne vais pas mettre de note à ce match parce que je n’ai vraiment pas fait attention, mais c’est aussi un peu parlant d’avoir ce match entre six inconnus à seulement deux semaines du premier PPV de la promotion.

Après le match, Haraganes attaquent l’arbitre après son compte victorieux horriblement lent. Fascinant…

Oh hey, LA Park parle. Il s’excite sur Fatu et le traite de fils de pute, parce qu’on retient plus vite les gros mots.

Encore la vidéo avec Medina. Peut-être une vidéo montrant qui il est et ce qu’il fait serait un peu mieux que la même chose encore et encore.

On retrouve Pillman qui est en charmante compagnie (la fille me dit vaguement quelque chose) et qui s’excite sur Low Ki avec une horrible imitation, mais ça a l’air de marcher sur la fille donc pourquoi pas je suppose.

On est de nouveau avec Havoc et SDR. Havoc charcute le nom de Hijo de LA Park parce que c’est son gimmick apparemment (la réaction de SDR vaut de l’or cela dit) et de nouveau le nom de SA FACTION. SDR commence à s’énerver parce qu’elle se demande ce qu’elle fait là (oui, moi aussi), puis Havoc et elle s’engueulent un peu. Samael sort de nulle part et attaque Hijo, ce qui signifie que…

El Hijo de LA Park (avec Salina de la Renta) vs. Josef Samael – NA, bon segment

Les deux se tabassent pendant quelques minutes, puis Kwon (ah oui, ce mec existe) et Gotch sortent de l’ombre et attaquent Hijo. Salina s’excite au téléphone en espagnol et les commentateurs mentionnent que ça pourrait être des assassins. Euh, oui, bien sûr…

On revoit ce qu’il vient de se passer, puis on retrouve Mance Warner. Comme à son habitude, il prend deux siècles pour lancer un challenge à Havoc pour Superfight dans un Stairway to Hell. Havoc répond juste après et accepte le challenge.

On a un rundown de Superfight qui commence à être bien rempli.

On est avec Dynasty qui chantent à la gloire des États-Unis. Hammerstone les arrête et leur demande ce qu’est cette histoire avec les titres par équipe. MJF semble tomber des nues et demande des explications à Holliday qui répond que vu qu’ils ont pu éviter le match contre les Von Erichs au Mexique, ils vont devoir les affronter aux States. Ils s’excitent encore un peu, puis Holliday dit qu’ils vont aller sur son yacht pour se reposer.

Savio Vega vs. Jimmy Havoc vs. Damian 666 (avec Salina de la Renta) – **

Eh, c’était juste un millionième match hardcore avec Havoc. Il remporte le match en faisant son finisher sur Vega.

Après le match, Havoc attaque Damian à son tour jusqu’au moment où son fils vient pour le save.

Conclusions

Mouais, je crois que si rien ne change assez vite, je vais laisser MLW sur le côté le temps de quelques semaines/mois. Ils semblent avoir perdu le fil ces derniers temps et j’avoue que ma motivation en a pris un coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.