So… yeah…

Il aura fallu le temps pour que je me décide à écrire cet article, mais il vaut mieux tard que jamais.

Ça fait maintenant un peu plus de onze ans que j’ai ouvert ce blog et pour la première fois, je me demande s’il n’est pas temps de passer à autre chose. Pour être plus clair, je ne parle pas (encore?) de fermer le blog complètement, mais plutôt de reprendre d’une page vierge ou presque. Comme très souvent, c’est un peu à l’image de ma « vraie » vie où j’ai dû prendre une décision similaire (j’y viens) il y a bientôt trois ans, ce qui correspond plus ou moins au moment où j’ai commencé à avoir des trous de plusieurs semaines/mois entre deux articles.

Je n’aime pas trop m’épandre sur ma vie, donc je vais essayer de faire (relativement) court. En gros, j’ai décidé de reprendre ma vie en main après m’être laissé complètement aller depuis mes 20-21 ans. Cela passait par trois objectifs principaux :

  • Suivre un (très) long régime parce que j’étais vraiment énorme
  • Trouver un emploi stable (pas évident quand on a aucune « vraie » qualification et qu’un travail physique tient de l’impossible vu le problème de poids)
  • Déménager de chez mes parents

Bref, j’ai commencé le régime vers la fin du mois de février 2016 sans l’aide de personne en commençant à 158kg (je mesure 1m68 en passant, j’avais dit que j’étais vraiment loin). Rien de révolutionnaire, je suis juste passé à un régime hypocalorique (+- 1200kcal par jour au début et d’essayer d’avoir un minimum de protéines et fibres) et de marcher régulièrement (d’abord sur tapis à la maison parce que je fatiguais TRÈS vite au début, puis simplement à l’extérieur par la suite lorsque ça n’a plus été une torture pour moi). Assez rapidement, les résultats ont suivi :

  • 130,5kg le 27 juin (c’est deux jours après mes trente ans)
  • 112,4kg le 19 septembre (passage en dessous des 40 de BMI)
  • 99kg le 21 novembre (première fois en dessous des 100kg depuis belle lurette)
  • 97,5kg le 28 novembre (passage en dessous des 35 de BMI
  • 84,5kg le 13 février 2017 (passage en dessous des 30 de BMI = enfin plus obèse)
  • 70,8kg le 26 juin 2017 (le lendemain de mes trente-et-un ans)
  • 64,1kg le 28 août 2017

C’est ce jour-là que j’ai décidé que c’était amplement suffisant et de revenir à une alimentation normale. Depuis lors, j’ai quand même repris quelques kilos (j’ai toujours été assez fort, être aussi bas n’est juste pas moi), mais je fais toujours attention à mes calories/protéines/fibres (je suis un matheux, tous ces calculs journaliers ne me dérangent aucunement) et mon poids oscille depuis près d’un an entre 75 et 80 kilos.

Puis vient le travail. Comme je l’ai dit plus tôt, j’ai juste mon diplôme du CESS général et deux formations : une de magasinier/préparateur de commandes passée en 2012 au FOREm à Bierset et une autre d’aide-comptable (j’ai dit que j’étais un matheux?) passée elle en 2013-2014 au Cefora à Alleur. Cette dernière est à peu près inutile aujourd’hui parce que je serais bien incapable d’utiliser BOB50 si on me mettait devant ce programme là maintenant. Bref, quand je me suis lancé dans le régime, ça a été ma priorité parce que j’ai pris conscience que l’un n’irait pas sans l’autre, mais je continuais toujours à répondre à des annonces même si je n’avais pas vraiment beaucoup d’espoir au début. En septembre 2016, j’ai enfin une réponse et un entretien d’embauche pour une place de caissier-réassortisseur au Carrefour Express de la rue des Bayards à Liège. L’entretien se passe bien et je suis finalement choisi, mais ce n’est que pour un essai/stage en entreprise d’un mois avant de peut-être aller plus loin. Même si c’était nouveau pour moi, ça se passe plutôt bien, mais des petits détails ici et là me refroidissent par rapport à ce poste en particulier et d’un commun accord, on décide d’arrêter le stage après trois semaines.

Une longue année passe et en novembre 2017, j’ai une nouvelle réponse pour passer un test chez M-Interim avec pour objectif de travailler comme préparateur de commandes chez Skechers à Milmort. Je réussi le test sans problème et un peu de nulle part, on me demande si je serais aussi intéressé pour aller travailler chez PFSweb à Bierset. Je leur dis que ça me convient également et j’attends ensuite quelques jours avant qu’on m’envoie pour ma première mission… chez PFSweb. Je suppose que ça se passe bien vu que j’y vais de temps en temps, mais c’est la grosse période de fin d’année et je suis presque exclusivement à l’emballage où il est difficile de sortir du lot. Pendant cette période de fin d’année, je perds également mon chômage et n’ai maintenant plus le choix que de pousser d’autres portes dans le but de trouver d’autres missions.

Vers janvier, c’est New Pharma (ou SmartValue) qui m’appelle pour un « job day » avec présentation de l’entreprise et un test pour finir. Ça se passe de nouveau bien et je suis appelé plic-ploc quand il faut un renfort. La paie n’est vraiment pas glorieuse (en gros 9,5€/de l’heure), mais c’était ça ou zéro donc le choix était vite fait. De nouveau, je ne trouve pas que ça se passe si mal même si je suis soi-disant en dessous des quotas de 65 commandes traitées à l’heure, mais ça me permet d’améliorer mon rythme d’emballage qui me sert bien aujourd’hui. Après un mois et quand même 7-8 missions, je n’ai plus de nouvelles d’eux et lorsque la personne de contact m’a parlé d’étudiants qui était là pendant la semaine où je n’y étais pas, j’avais tout compris et ai laissé tomber cette piste.

Fin février, c’est M-Interim qui revient à la charge car ils peuvent m’envoyer chez Belgagri, une entreprise spécialisée dans les pesticides qui se trouve à Hermalle-sous-Huy. Les contrats sont hebdomadaires, ce qui est déjà mieux. Je suis resté trois semaines là-bas et n’en ai pas un très bon souvenir pour être franc. J’ai eu l’image d’une entreprise très désorganisée avec des petites guéguerres internes à la con. J’étais limité soulagé lorsque la cheffe m’a dit que c’était mon dernier jour j’avoue.

Vers avril, c’est Tempo-Team qui frappe à la porte après que je leur ai donné mon CV plusieurs mois plus tôt. En gros, c’est juste pour m’inscrire et ils verront bien quoi. Assez vite, il me recontacte pour une mission chez Distrisud Bellens à Grâce-Hollogne où je dois vider les journaux invendus sur un tapis et la même chose pour les magazines, même s’il fallait aussi en trier certains pour les renvoyer. J’en ai un bon souvenir et même si la mission n’aura duré que deux semaines au bout du compte, j’ai pu réutiliser un transpalette électrique pour la première fois depuis 2012 et me rendre compte que je sais toujours le conduire sans problème (pareil pour le gerbeur).

En même temps que ces trois « grosses » missions, j’ai continué à aller de temps en temps chez PFSweb lorsqu’on me le proposait. Je tiens à rappeler que je n’ai toujours pas été chez Skechers à ce moment-là alors même que c’était pour ça que j’avais été chez eux au départ. Vers la fin du mois de mai, il y a un déclic qui a lieu et dès le mois de juin, je me retrouve presque tous les jours chez PFSweb. Juillet et août seront un peu plus calme même si j’y vais toujours assez régulièrement. Vers la fin août, une des responsables me demande si je serais intéressé pour signer un CDD pour la grosse période de fin d’année et je réponds évidemment par l’affirmative. Le 28 septembre et après un mois pour ainsi dire complet, j’ai enfin signé ce contrat de quatre mois qui court donc jusqu’au 31 janvier 2019. C’est vrai que ce n’est qu’un CDD pour le moment, mais je mets tout en oeuvre pour que ce ne soit pas qu’un one-shot.

Puis vient le dernier point et… je vis toujours chez mes parents pour le moment. Un dossier est en cours à la Maison Sérésienne depuis bientôt deux ans, mais toujours rien pour l’instant. Je croise les doigts pour que ça ne traine plus trop.

Et voilà, ma vie a beaucoup changé depuis bientôt trois ans et ce blog en fait les frais malheureusement. Je pense vraiment que le blog retrouvera une utilité dès que je vivrais chez moi mais pour l’heure, il tournera au ralenti en attendant ce dernier objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.